Logos ministère de l'Éducation nationale et du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation Logo du ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse Logo du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation
Logo de l'Institut des hautes études de l'éducation et de la formation (IH2EF)
En janvier 2019, l'ESENESR est devenue l'IH2EF : son site est en évolution



Rechercher dans :


Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités de l'Éducation

Actualités de l'Éducation



Bulletin officiel de l'éducation nationale n° 23 du 6 juin 2019

Ces circulaires précisent les actions et moyens à mettre en œuvre à la rentrée 2019 pour que l'école inclusive soit pleinement effective :

  • instituer un service départemental École inclusive ;
  • organiser la mise en place progressive des pôles inclusifs d'accompagnement localisés (PIAL) ;
  • mieux accueillir les parents et mieux scolariser les élèves en situation de handicap avec la création d'une cellule départementale d'écoute et de réponse aux parents et aux responsables légaux. Elle sera opérationnelle de début juin 2019 jusqu'aux congés d'automne dans chaque direction des services départementaux de l'éducation nationale (DSDEN) ;
  • reconnaître le travail des enseignants, les soutenir et déployer une offre de formation accessible ;
  • renforcer l'appartenance des accompagnants d'élèves en situation de handicap (AESH) à la communauté éducative dont le cadre réglementaire du recrutement, de la gestion, de la rémunération et de l'évaluation est redéfini ;
  • simplifier les démarches pour tous ;
  • mieux suivre les parcours inclusifs et évaluer la qualité des actions.

Consulter :

Mise en ligne le 11 juin 2019
Bulletin officiel de l'éducation nationale n° 22 du 29 mai 2019

Pour la rentrée 2019, l'école primaire reste à la première place des priorités du Gouvernement en matière de politique éducative. C'est pourquoi la circulaire de rentrée porte spécifiquement sur le premier degré.

Elle détaille ainsi les priorités pour l'année scolaire 2019-2020, articulées autour de 4 axes principaux :

  • l'école maternelle, école de l'épanouissement et du langage ;
  • l'acquisition des savoirs fondamentaux par tous les élèves ;
  • un pilotage renforcé pour soutenir l'action pédagogique des professeurs ;
  • le développement d'une culture du plaisir d'être ensemble.
Mise en ligne le 29 mai 2019

Tous niveaux d'enseignement


Journal officiel du 13 juin 2019

Cette circulaire interministérielle clarifie notamment les compétences de l'État et de certains acteurs en transférant à l'éducation nationale et à l'enseignement supérieur la formation/certification dans le secteur Animation jeunesse. Elle prévoit aussi le rapprochement des missions Sport, jeunesse et vie associative avec l'éducation nationale en vue de préparer la mise en œuvre du service national universel (SNU).

Un délégué académique à la jeunesse, à l'éducation populaire, à la vie associative et au sport sera ainsi placé auprès du recteur de région académique et animera le réseau des équipes régionales et départementales chargées de ces missions.

Consulter la circulaire du 12 juin 2019.

Mise en ligne le 13 juin 2019
Bulletin officiel de l'éducation nationale n° 23 du 6 juin 2019

Cette convention-cadre définit les conditions dans lesquelles l'État et les régions exercent leurs missions respectives, la déclinaison en région académique de leurs actions ainsi que les principes guidant leur intervention dans les domaines de l'information et de l'orientation pour les publics scolaire, étudiant et apprenti.

Consulter la convention-cadre du 28 mai 2019 ainsi que son annexe (convention-type).

Mise en ligne le 11 juin 2019
Mai 2019 
Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse (MENJ) ; Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (MESRI) ; Régions de France ;

Ce cadre national de référence est relatif à la mise en œuvre des compétences de l'État et des Régions en matière d'information et d'orientation pour les publics scolaires, étudiants et apprentis. Il décline les objectifs sociaux, économiques et éducatifs de la politique d'orientation au plan national, régional et au niveau de chaque établissement.

Il vise à articuler les actions d'information des instances régionales avec les priorités définies par la région académique et à donner davantage de cohérence aux actions des différents acteurs. Ces dernières s'inscriront dans le temps dédié à l'orientation scolaire prévu dans les réformes des enseignements du lycée. De nouvelles formes de collaborations régionales pour l'orientation seront par ailleurs favorisées par des actions financées par le Plan d'investissement d'avenir (PIA3) "Territoires d'innovation pédagogique".

Consulter le dossier de presse du 28 mai 2019.

Mise en ligne le 29 mai 2019
Mai 2019 
Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (MESRI)

Les données chiffrées de ce tableau de bord permettent de suivre, pendant la phase d'admission (du 16 mai au 19 juillet), l'évolution de la situation des lycéens de terminale, des étudiants en réorientation et des candidats scolarisés à l'étranger, qui ont confirmé au moins un vœu sur Parcoursup. Ces indicateurs sont actualisés quotidiennement.

Consulter le tableau de bord 2019.

Mise en ligne le 28 mai 2019

Enseignement scolaire


Juin 2019 
Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse (MENJ)

A l'occasion de la remise du prix "Non au harcèlement", Jean-Michel Blanquer a annoncé 10 nouvelles mesures pour lutter contre le harcèlement dans les écoles et les collèges :

  • inscrire dans le code de l'éducation le droit des enfants à suivre une scolarité sans harcèlement ;
  • proposer un programme anti-harcèlement clé en main aux écoles et collèges. Celui-ci s'appuie sur une équipe ressource formée et comporte 10 heures d'apprentissage par an pour les élèves des cycles 2, 3 et 4, des mallettes pédagogiques pour les enseignants et un kit d'information pour les parents ;
  • mesurer la qualité du climat scolaire dans l'évaluation des établissements ;
  • former l'ensemble des acteurs à la prévention du harcèlement ;
  • étendre les horaires de la plateforme Net Écoute dédiée au cyberharcèlement ;
  • aider les écoles et établissements via un réseau départemental d'intervention en cas de situation de harcèlement complexe ;
  • s'appuyer sur un comité d'experts national contre le harcèlement ;
  • crée une plateforme nationale pour identifier les intervenants à contacter dans le cadre d'actions de prévention ;
  • lancer une campagne de communication pour les élèves du 1er degré et un prix "Non au harcèlement" dès le cours préparatoire.

Consulter le dossier de presse du MENJ du 3 juin 2019.

Mise en ligne le 4 juin 2019
Bulletin officiel de l'éducation nationale n° 22 du 29 mai 2019

Ces attendus et repères annuels concernent le français, les mathématiques et l'enseignement moral et civique du cycle des apprentissages fondamentaux (cycle 2), du cycle de consolidation (cycle 3) et du cycle des approfondissements (cycle 4).

Ils fixent un horizon en termes de connaissances et de compétences à acquérir par les élèves et constituent une aide aux professeurs pour mieux organiser leur année. Ils offrent par ailleurs des références communes pour que les connaissances, compétences, notions et objets d'enseignement soient abordés de façon équilibrée tout au long des trois années de chaque cycle.

Consulter la note de service n° 2019-72 du 28 mai 2019.

Mise en ligne le 29 mai 2019
Journal officiel du 21 mai 2019

Cet arrêté porte application des nouvelles organisations d'enseignements dispensés dans les formations sous statut scolaire préparant au baccalauréat professionnel et au certificat d'aptitude professionnelle (CAP). Il précise pour chaque spécialité le secteur dont elle relève ainsi que les enseignements au choix proposés (économie-gestion ou économie-droit et physique-chimie ou langue vivante B). Il définit également la durée de la période de formation en milieu professionnel.

Mise en ligne le 21 mai 2019

Enseignement supérieur


Journal officiel du 30 mai 2019

Cet arrêté fixe le nombre maximal, le montant et la durée des exonérations des droits d'inscription attribuées par le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères (MEAE) aux étudiants étrangers suivant une formation dans les établissements publics d'enseignement supérieur relevant du ministre en charge de l'enseignement supérieur.

Jusqu'à 14 000 exonérations du paiement partielles de frais d'inscription jusqu'à l'année universitaire 2020-2021 pourront ainsi être octroyées. Cette mesure permettra aux étudiants étrangers qui en bénéficient de payer les mêmes droits que les étudiants communautaires.

Consulter l'arrêté du 24 mai 2019.

Mise en ligne le 3 juin 2019
Mai 2019 
Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (MESRI)

Ces portraits de territoires (Aix-Marseille, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lorraine, Lyon, Nice, Normandie, Picardie, Strasbourg) donnent un aperçu rapide des caractéristiques de ces sites. Ils comportent des éléments communs de façon à permettre les comparaisons entre les territoires, mais mettent aussi en exergue certaines spécificités ou faits saillants propres à chaque site.

Ils feront l'objet d'une actualisation au fur et à mesure de la mise en œuvre des dispositions de l'ordonnance du 12 décembre 2018 relative à l'expérimentation de nouvelles formes de rapprochement, de regroupement ou de fusion des établissements d'enseignement supérieur et de recherche.

Consulter les portraits STATER disponibles.

Mise en ligne le 29 mai 2019

Personnels


Juin 2019 
Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP)

En 2017-2018, 1,1 million de personnes sont rémunérées au titre de l'enseignement scolaire : près de 902 000 enseignants dans les secteurs public et privé sous contrat et 231 400 personnels non enseignants dans les écoles et les établissements scolaires du secteur public, les services déconcentrés et l'administration centrale du ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse.

Les effectifs des personnels augmentent de 2,1 % par rapport à l'année précédente, principalement en raison de la forte croissance du nombre d'accompagnants d'élèves en situation de handicap (+ 35,7 %) et d'enseignants non titulaires du secteur public (+ 11,8 %).

Pour ce qui concerne les personnels d'encadrement, ils sont 17 510 en 2017-2018 et la part des femmes représente 48,9 % des effectifs.

Ces données sont complétées par des indicateurs dans divers domaines (caractéristiques des agents, recrutement, rémunération, carrières, conditions de travail, retraite, etc.) présentés dans le bilan social 2017-2018 pour l'enseignement scolaire.

Consulter la note d'information n° 18 ainsi que le bilan social de l'éducation nationale et de la Jeunesse 2017-2018.

Mise en ligne le 5 juin 2019

Rapports officiels


Mai 2019 
Cour des comptes

Dans son rapport sur les résultats et la gestion du budget de l'État, la Cour analyse l'exécution budgétaire des missions "enseignement scolaire" et "recherche et enseignement supérieur".

Concernant la gestion de la mission interministérielle "enseignement scolaire", elle pointe une nouvelle fois des "difficultés de budgétisation initiale et des tensions sur les besoins de crédits de masse salariale en fin de gestion". Elle reconduit les recommandations formulées en 2017, notamment :

  • de proscrire toute anticipation du dégel de la réserve de précaution dans les documents prévisionnels de gestion soumis au visa du contrôle budgétaire et comptable ministériel (CBCM) ;
  • de placer tous les assistants d'éducation et les accompagnants d'élèves en situation de handicap (AESH) sous plafond d'emplois ;
  • d'introduire dès la prochaine loi de finances et la présentation stratégique de la mission des indicateurs de coûts par élève aux différents niveaux de formation ;
  • de renseigner annuellement les indicateurs LOLF (loi organique relative aux lois de finances), en particulier ceux relatifs à l'objectif prioritaire d'atteinte par les élèves des connaissances et compétences du socle commun et de les décliner à tous les niveaux opérationnels pour les dialogues de gestion.

Consulter la note d'analyse concernant la mission interministérielle "enseignement scolaire" (pdf 747 Ko).

Concernant la mission "recherche et enseignement supérieur", la Cour formule 13 recommandations, dont la plupart concernent la recherche. Pour ce qui est de l'enseignement supérieur à proprement parler, elle préconise de :

  • conclure en 2019 un nouveau contrat d'objectifs et de performance avec le centre national des œuvres universitaires et scolaires (CNOUS) ;
  • veiller à la transparence de l'encadrement de la nouvelle contribution de vie étudiante et de campus (CVEC).

Elle renouvelle également des recommandations plus anciennes concernant l'anticipation du dégel de la réserve de précaution ou les frais de gestion du CNOUS pour les bourses de l'enseignement supérieur agricole.

Consulter la note d'analyse concernant la mission "recherche et enseignement supérieur" (pdf 1,5 Mo).

Mise en ligne le 22 mai 2019

Études et publications


Juin 2019 
Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), Note d'information n° 21

0,8 % des collégiens sont inscrits dans une classe à horaires aménagés à la rentrée 2018. Ce taux augmente depuis près de dix ans. Toutefois, au cours de la scolarité, la proportion des élèves en classe aménagée diminue.

Pour plus de 76 % de ces élèves, l'enseignement artistique suivi est un enseignement de musique. Les élèves inscrits dans une classe à horaires aménagés musique ou danse sont plus fréquemment des filles (64 %) et des enfants issus d'un milieu social très favorisé. En éducation prioritaire, les élèves de milieu social défavorisé choisissent en majorité l'enseignement de théâtre.

Le devenir de ces élèves est différent de celui de leurs camarades n'ayant jamais suivi d'enseignement artistique. En effet, sur les 2 500 élèves inscrits dans une classe à horaires aménagés à la rentrée 2010, 92 % se sont orientés vers une seconde générale et technologique.

Consulter la note d'information n° 21.

Mise en ligne le 12 juin 2019
Juin 2019 
Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Note Flash n° 11

À la session 2018, les effectifs des candidats au brevet de technicien supérieur progressent légèrement. Par contre le taux de succès à l'examen, qui est de 74,5 %, fléchit de 0,7 point par rapport à 2017. In fine, 135 100 étudiants ont obtenu leur BTS en 2018, soit 700 de moins qu'en 2017.

Le taux de succès est plus élevé pour les femmes. Les candidats issus du baccalauréat professionnel sont quant à eux plus nombreux à se présenter en 2018, mais ils sont moins nombreux à réussir que l'année précédente.

Consulter la Note Flash n° 11.

Mise en ligne le 11 juin 2019
Juin 2019 
Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), Note d'information n° 20

En 2018, 11,5 % des jeunes participants à la journée défense et citoyenneté (JDC) rencontrent des difficultés dans le domaine de la lecture. La moitié d'entre eux peut être considérée en situation d'illettrisme. Par ailleurs, près d'un jeune sur dix a une maîtrise fragile de la lecture.

Cette note montre :

  • que les performances en lecture progressent avec le niveau d'études ;
  • qu'elles sont globalement plus élevées chez les filles que chez les garçons ;
  • que les jeunes des départements d'outre mer (DOM) sont particulièrement concernés par les difficultés de lecture ;
  • que c'est dans le nord de la France métropolitaine que les difficultés de lecture sont les plus fréquentes.

Consulter la note d'information n° 20.

Mise en ligne le 11 juin 2019
Juin 2019 
Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), Note d'information n° 19

Le rapport du réseau Eurydice sur la profession enseignante en Europe, qui est marquée par des problèmes de pénurie de personnels qualifiés dans certaines disciplines et certains territoires, fait ressortir les tendances suivantes :

  • en matière de gouvernance, le rôle d'employeur des enseignants est confié aux établissements scolaires dans plus d'un tiers des 43 systèmes éducatifs du réseau Eurydice ;
  • le statut d'enseignant "fonctionnaire", tout aussi répandu que celui de contractuel, est différemment défini selon les pays ;
  • une quotité annuelle de temps est définie pour la formation continue dans près de la moitié des systèmes éducatifs européens ;
  • la moitié des pays offre à leurs enseignants des perspectives d'évolution professionnelle ;
  • des dispositifs d'évaluation divers sont conçus pour inciter les enseignants à faire preuve de performances professionnelles tout en leur fournissant un retour sur leurs pratiques.

Consulter la note d'information n° 19.

Mise en ligne le 5 juin 2019
Mai 2019 
Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (MESRI), Note Flash n° 9

Cette note montre qu'en 2018-2019, les établissements supérieurs du professorat et de l'éducation (ÉSPÉ) comptent 65 600 étudiants et que les effectifs baissent pour la première fois depuis la création de cette formation en 2013. Cette baisse des effectifs est plus prononcée en 2ème qu'en 1ère année.

Parmi les étudiants en master Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation (MEEF), plus de 8 sur 10 ont obtenu un baccalauréat général. Le taux de féminisation atteint quant à lui 72%. Les femmes sont cependant nettement moins représentées en master MEEF 2nd degré (55 %) qu'en master MEEF 1er degré (85 %).

Consulter la Note Flash n° 9.

Mise en ligne le 3 juin 2019
Mai 2019 
Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance, Les dossiers de la DEPP n° 212

Cette publication analyse les résultats obtenus en anglais en 2016 dans le cadre du cycle des évaluations disciplinaires réalisées sur échantillon (Cedre). Elle propose un bilan des compétences et des connaissances des élèves au regard des objectifs fixés par les programmes scolaires et rend compte de leur évolution entre 2004 et 2016.

L'analyse des résultats de cette évaluation montre, en fin d'école primaire, une stabilité des résultats en compréhension orale depuis la hausse importante de 2010 et une progression constante des performances en compréhension de l'écrit. En expression écrite, les taux de réussite sont légèrement supérieurs à ceux de 2010, mais une augmentation importante du taux de non-réponse, qui a plus que doublé depuis 5 ans, est à noter.
Au collège, les élèves performants sont plus nombreux qu'en 2010 en compréhension de l'oral. La maîtrise des compétences attendues dans ce domaine s'inscrit à nouveau dans une courbe ascendante, après une baisse marquée en 2010. Comme en compréhension de l'oral, le score moyen en compréhension de l'écrit est en hausse, mais de manière encore plus marquée. L'expression écrite demeure problématique avec un taux de réussite de 25 % aux items communs. Cette évolution souligne la difficulté persistante pour les élèves de 3ème à produire quelques phrases en anglais sans aucune aide ni amorce, ainsi qu'en témoigne le taux de non-réponse, en hausse régulière depuis 2010.

Ce dossier éclaire également sur les attitudes et représentations des élèves et s'interroge sur les pratiques d'enseignement dans cette discipline.

Consulter le dossier de la DEPP n° 212.

Mise en ligne le 3 juin 2019
Mai 2019 
Manag'Educ

Comprendre les conflits entre adultes au sein des organisations scolaires permet généralement de mieux les prévenir et contribue à construire un climat éducatif et scolaire apaisé. Cette publication vise à déconstruire 5 idées reçues :

  • un conflit est toujours ouvert ;
  • un conflit est toujours négatif ;
  • un conflit est avant tout un rapport de force avec un gagnant et un perdant ;
  • le meilleur moyen de gérer un conflit est de l'éviter ;
  • traiter un conflit prend beaucoup de temps.

Au travers d'études de cas et de fiches outils, elle propose aussi des clefs concrètes pour agir.

Télécharger la publication et la vidéo sur la gestion de conflits.

Consulter également la publication et le webinaire précédents "5 pistes pour réinventer les organisations scolaires".

Mise en ligne le 3 juin 2019
Mai 2019 
Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), Note d'information n° 16

À 17 ans, quatre élèves en situation de handicap nés en 2001 sur 10 ont passé le DNB et 85 % l'ont obtenu.

Cette note montre aussi que :

  • les élèves en situation de handicap présents à l'examen réussissent aussi bien que leurs pairs sans reconnaissance de handicap ;
  • les élèves d'origine sociale défavorisée sont moins souvent inscrits au DNB et se présentent moins souvent dans la série générale ;
  • la réussite à l'examen éclaire le parcours ultérieur des élèves en situation de handicap.

Consulter la note d'information n° 16.

Mise en ligne le 29 mai 2019
Mai 2019 
Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), Note d'information n° 17

87,2 % des candidats, toutes séries confondues, ont réussi l'examen, soit 1,7 points de moins qu'à la session précédente.

Tout comme la réussite à l'examen, la série présentée est très marquée socialement et scolairement. 63 % des candidats de la série professionnelle ont du retard dans leur scolarité lorsqu'ils se présentent à l'examen. C'est le cas pour seulement 12 % des candidats de la série générale. En termes de réussite, 97 % des enfants issus d'un milieu très favorisé réussissent leur examen contre 79 % des enfants issus d'un milieu défavorisé, soit près de 20 points d'écart.

Consulter la note d'information n° 17.

Mise en ligne le 29 mai 2019
Mai 2019 
Centre national d'enseignement à distance (CNED)

Ce colloque, qui s'est tenu en janvier 2019, avait pour but d'examiner ce qui se cache derrière les discours, les illusions qu'ils véhiculent, mais aussi ce qui est appelé à rester des innovations ou des évolutions technologiques, pédagogiques et organisationnelles de la formation à distance.

36 interventions de spécialistes et chercheurs ont été enregistrées et sont désormais mises à disposition sur Canal U.

Consulter les vidéos du colloque.

Mise en ligne le 28 mai 2019

Travaux de recherche


Juin 2019 
Stanislas Spilka, Emmanuelle Godeau (École des hautes études de santé publique (EHESP), Olivier Le Nézet, Virginie Ehlinger (Institut national de la santé et de la recherche médicale, UMR 1027), Eric Janssen, Alex Brissot, Antoine Philippon, Sandra Chyderiotis. Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), Tendances n° 132

L'enquête EnClass, développée par les équipes de recherche françaises référentes des enquêtes internationales Health behaviour in school-aged children (HBSC) et European school survey project on alcohol and other drugs (ESPAD) et menée en France en 2018 auprès d'un échantillon représentatif de collégiens et lycéens, montre :

  • qu'au cours des "années collège", ce sont principalement les substances licites, alcool et tabac, qui se diffusent : tous niveaux de classes de collège confondus, 6 élèves sur 10 déclarent avoir déjà consommé une boisson alcoolisée et 1 sur 10 indique une ivresse alcoolique ; pour ce qui concerne la consommation de tabac, elle progresse rapidement entre la classe de 6e et de 3e. La diffusion du cannabis ne s'amorce qu'en 4e et atteint 16,1 % en 3e ;
  • que durant les "années lycée", des usages plus réguliers s'installent. C'est le cas pour l'alcool, singulièrement chez les garçons qui sont un tiers à déclarer ce comportement en terminale. La diffusion du tabagisme connaît une accélération : un élève de terminale sur 5 (21,5 %) fume quotidiennement. Quant à l'expérimentation du cannabis, 33,1 % des lycéens sont concernés.

La comparaison avec les enquêtes menées en 2015 témoigne d'un recul de l'ensemble des usages au collège. Au lycée c'est aussi le cas pour le tabac et le cannabis mais les niveaux de consommation d'alcool sont stables.

Consulter le numéro 132 de la revue Tendance.

Mise en ligne le 13 juin 2019
Thibaut Hébert. La Recherche en Éducation, 2019, n° 19

L'objet de cet article est de comprendre comment s'articulent l'aménagement de l'espace et la sécurité dans le champ scolaire. Partant du postulat que les lieux dans lesquels nous vivons et travaillons façonnent nos manières d'être et nos comportements (Fischer, 2011), l'auteur analyse comment l'action sur l'espace peut permettre de réduire l'insécurité dans les écoles françaises.

Cet article analyse 30 entretiens réalisés auprès d'acteurs concernés par l'architecture scolaire (architectes, élus, chefs d'établissement, policiers).
Les résultats révèlent la place centrale de la sécurité dans les réflexions architecturales. D'une part, la sécurité fait figure de levier pour améliorer le bien-être des élèves. D'autre part, elle est appréhendée à partir de 2 dimensions qui structurent particulièrement les significations de l'espace. Une première dimension repose sur l'articulation entre l'ouverture et la fermeture. Une seconde dimension renvoie à la surveillance et plus précisément aux enjeux autour des concepts de liberté et de coercition.

Consulter l'article de Thibaut Hébert.

Voir aussi les autres articles du numéro 19 de la revue La Recherche en Éducation.

Mise en ligne le 3 juin 2019

Imprimer la pageHaut de page

À voir sur le site

Lettre d'information



Votre adresse électronique est uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d'information de l'IH2EF. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la lettre d'information.



Administration française Institut des hautes études de l'éducation et de la formation
Téléport 2 - BP 72000 - Bd des Frères Lumière - 86963 Futuroscope Chasseneuil Cedex - France - Tel +33 (0)5 49 49 25 00