Logos ministère de l'Éducation nationale et du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation Logo du ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse Logo du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation
Logo de l'Institut des hautes études de l'éducation et de la formation (IH2EF)
En janvier 2019, l'ESENESR est devenue l'IH2EF : son site est en évolution



Rechercher dans :


Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités de l'Éducation

Actualités de l'Éducation



25 avril 2019 
Elysée

Lors de sa conférence de presse, le Président de la République a souligné que l'éducation est un investissement fondamental pour l'avenir du pays. Vecteur de progrès social, l'école et aussi un levier essentiel d'égalité territoriale comme de justice sociale.

Emmanuel Macron a notamment fait plusieurs annonces concernant l'enseignement scolaire :

  • il n'y aura plus aucune fermeture d'école sans l'accord du maire ;
  • les classes de grande section de maternelle en éducation prioritaire seront dédoublées ;
  • toutes les classes de grande section (GS), de cours préparatoire (CP) et de cours élémentaire 1ère année (CE1) hors éducation prioritaire compteront au maximum 24 élèves d'ici la fin du quinquennat.

Ces mesures s'inscrivent dans la continuité de la priorité donnée à l'école primaire pour transmettre les savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter et respecter autrui) à tous les élèves.

Le Président de la République souhaite également :

  • rendre l'école plus bienveillante pour ceux qui jusqu'alors n'y avaient pas toujours leur place, comme les décrocheurs ou les enfants en situation de handicap ;
  • mieux former les professeurs et rendre leur carrière plus attractive ;
  • créer des campus connectés dans les villes moyennes universitaires ;
  • développer massivement les formations professionnelles courtes, en donnant accès sur tout le territoire à une large offre de formation de 1er cycle et en construisant un système de formation tout au long de la vie.

Consulter :

Mise en ligne le 26 avril 2019
Avril 2019 
Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse (MENJ)

Ces infographies présentent les principales mesures pour rendre l'école pleinement inclusive d'ici 2022. Ces mesures visent à :

  • accueillir sans délai toujours plus d'enfants en situation de handicap. Il s'agit, au travers des pôles inclusifs d'accompagnement localisés (PIAL), de mettre en réseau les écoles et les accompagnants en vue d'assurer une meilleure :
  • continuité école-collège-lycée ;
  • implication des accompagnants au sein de l'équipe éducative ;
  • coordination professeurs-accompagnants ;
  • réponse aux besoins éducatifs de chaque élève, en fonction de son handicap ;
  • prise en charge sur les temps scolaire et périscolaire.
  • mieux accompagner les familles ;
  • améliorer la formation et les conditions de travail des accompagnants, etc.

Consulter l'infographie : 2022 : une école pleinement inclusive.

Mise en ligne le 10 avril 2019
Mars 2019 
Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse (MENJ)

Ces 2 infographies présentent les objectifs de la loi et mettent "les points sur les i" sur les points suivants :

  • la loi réduirait la liberté d'expression des professeurs ?
  • L'instruction obligatoire à 3 ans ne serait pas financée par l'État ?
  • Le renforcement de l'école inclusive se ferait sans moyens supplémentaires ?
  • Les collèges absorberaient les écoles avec la mise en place des établissements publics des savoirs fondamentaux ?
  • Les directeurs d'école disparaîtraient avec la mise en place des établissements publics des savoirs fondamentaux ?
  • Avec le pré-recrutement, les étudiants remplaceraient les professeurs ?

Consulter les infographies sur le site du MENJ.

Mise en ligne le 1 avril 2019

Tous niveaux d'enseignement


Avril 2019 
Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Note Flash n° 8

Cette note présente pour les élèves de terminale un ensemble d'indicateurs relatifs aux vœux d'orientation confirmés dans l'enseignement supérieur pour la rentrée 2019. Elle met en exergue par rapport à l'année passée :

  • une augmentation du nombre moyen de vœux des lycéens qui intervient dans un contexte d'élargissement de l'offre de formation ;
  • le nombre limité de vœux formulés : 2 candidats sur 3 choisissent au plus 2 filières de formation ;
  • la licence qui reste demandée par 7 candidats sur 10 ;
  • des vœux de mobilité interacadémiques plus importants, mais qui demeurent différenciés entre boursiers et non boursiers.

Consulter la Note Flash n° 8.

Mise en ligne le 24 avril 2019
Journal officiel du 14 mars 2019

Ce décret intègre l'apprentissage aux missions des GRETA, en vertu de la loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel.

Mise en ligne le 24 avril 2019
Avril 2019 
Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse (MENJ) ; Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (MESRI)

Présentation des principes de cette réforme, de ses objectifs, des étapes de l'évolution de l'organisation territoriale des ministères chargés de l'éducation et de l'enseignement supérieur ainsi que des modalités de son application en termes de dialogue social.

Une FAQ complète cette présentation.

Consulter la page consacrée à la réforme territoriale sur le site du MENJ.

Mise en ligne le 9 avril 2019
Journal officiel du 27 mars 2019 ; Bulletin officiel de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'innovation (BO-ESR) spécial n° 3 du 28 mars 2019

Ce décret et ses arrêtés d'application modifient et complètent les règles de fonctionnement de la procédure nationale de préinscription assurée par la plateforme Parcoursup.

Le décret renforce notamment les obligations des établissements d'enseignement en matière de publication des critères généraux d'examen sur la plateforme et met en cohérence l'organisation de l'inscription administrative avec le calendrier de Parcoursup. Il organise la mise en place dans la phase principale de points d'étape pour permettre aux candidats de confirmer leurs choix. Des précisions sont également apportées concernant les candidats en situation de handicap ou présentant un trouble de santé invalidant ainsi que les candidats en réorientation ou en reprise d'études.

Les arrêtés fixent :

  • le calendrier de la procédure nationale de préinscription pour l'année 2019 ;
  • le nouveau cadre national sur les attendus des formations conduisant à un diplôme national relevant du ministère chargé de l'enseignement supérieur ;
  • les bassins de recrutement de référence des formations ;
  • la liste des formations initiales dispensées par les établissements privés ;
  • la liste des formations initiales dont l'intégration est reportée à la session Parcoursup 2020.

Consulter le bulletin officiel spécial n° 3 du 28 mars 2019.

Mise en ligne le 27 mars 2019

Enseignement scolaire


23 avril 2019 
Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse (MENJ) ; Secrétariat d'État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé

Inscrite dans la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, cette mesure, annoncée par Jean-Michel Blanquer et Christelle Dubos dans un communiqué de presse, est destinée aux écoles volontaires des territoires dans lesquels un besoin social est identifié. D'ores et déjà, 25 départements relevant des académies d'Amiens, Lille, Montpellier, Nantes, Reims, Toulouse, Versailles et la Réunion ont commencé à la promouvoir et à la mettre en œuvre. Elle sera généralisée en septembre 2019 à l'échelle nationale.

Ces petits déjeuners devront être :

  • équilibrés et de qualité ;
  • servis dans le respect des règles de sécurité et d'hygiène alimentaire ;
  • ouverts à tous les enfants ;
  • accompagnés d'une action d'éducation à l'alimentation et d'une sensibilisation des parents au rôle du petit déjeuner.

Consulter le communiqué de presse du MENJ.

Lire aussi le décret n° 2019-351 du 23 avril 2019 qui précise la composition des repas servis dans les restaurants collectifs à compter du 1er janvier 2022.

Mise en ligne le 24 avril 2019
Journal officiel du 18 avril 2019

Ces arrêtés définissent l'organisation et les volumes horaires des enseignements applicables à compter de la rentrée 2019 aux élèves des classes de 3e "prépa-métiers". Celles-ci remplaceront les 3e dites "préparatoires à l'enseignement professionnel".

Ils adaptent également les volumes horaires des enseignements obligatoires applicables aux élèves des niveaux du cycle 4 du collège.

Consulter les arrêtés du 10 avril 2019 relatifs à l'organisation :

Mise en ligne le 24 avril 2019
Bulletin officiel de l'éducation nationale n° 17 du 25 avril 2019

Ces notes de service définissent les épreuves suivantes des séries générale et technologique :

  • l'épreuve anticipée obligatoire de français (écrit et oral) ;
  • les épreuves communes de contrôle continu pour les enseignements de spécialité suivis en classe de première ;
  • les épreuves communes de contrôle continu de l'année de première et de l'année de terminale pour les enseignements communs (histoire-géographie, langues vivantes, enseignement scientifique, mathématiques).

Ces dispositions sont applicables à la rentrée 2019 pour la classe de première et à la rentrée 2020 pour la classe de terminale.

Consulter les notes de service n° 2019-042, n° 2019-050, n° 2019-056 à 060 du 18 avril 2019 publiées au BO du 25 avril 2019.

Mise en ligne le 24 avril 2019
Bulletin officiel spécial n° 5 du 11 avril 2019 ; Éduscol

Ces arrêtés définissent les programmes d'enseignement des classes préparant au baccalauréat professionnel et au certificat d'aptitude professionnelle (CAP). Ils entreront en vigueur à partir de la rentrée scolaire 2019.

Pour accompagner les équipes pédagogiques, Éduscol met à disposition des guides pédagogiques d'accompagnement (sur la consolidation des acquis et l'accompagnement personnalisé des élèves, la réalisation du chef d'œuvre et la co-intervention) ainsi que d'autres outils (fiches pratiques, diaporamas).

Consulter :



Mise en ligne le 9 avril 2019

Enseignement supérieur


Avril 2019 
Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Note d'information ESRI n° 6

Selon les prévisions effectuées à partir des résultats du baccalauréat, des choix d'orientation observés les années précédentes et des premières informations disponibles sur l'année en cours, les inscriptions à la rentrée 2018 auraient augmenté de 2,1 % sur l'ensemble de l'enseignement supérieur.

À la rentrée 2019, marquée par une pause de la croissance démographique après le boom des naissances de l'an 2000, le nombre d'inscriptions devrait s'accroitre de 34 000 étudiants, soit une augmentation de presque 90 000 étudiants en deux ans.

Si ces tendances se prolongent, l'enseignement supérieur pourrait rassembler :

  • 2,75 millions d'étudiants (hors doubles inscriptions en licence-CPGE) en 2022 ;
  • 2,8 millions d'étudiants en 2027.

Consulter la note d'information ESRI n° 6.

Mise en ligne le 24 avril 2019
Avril 2019 
Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (MESRI) ; Conférence des présidents d'université (CPU) ; Conférence des grandes écoles (CGE) ; Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs (CDEFI) ; Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH)

Le plan national de lutte contre le racisme et l'antisémitisme 2018-2020 prévoit notamment de renforcer le réseau des référents racisme-antisémitisme dans les établissements d'enseignement supérieur. Un guide vise à les accompagner dans la prévention et le traitement des phénomènes racistes, antisémites et discriminatoires.

Mise en ligne le 25 avril 2019
Journal officiel du 21 avril 2019

Cet arrêté définit les montants et les conditions d'application des droits d'inscription pour l'année universitaire 2019-2020. Ce texte ouvre notamment la possibilité aux étudiants qui en font la demande de payer ces droits en plusieurs fois. Ce fractionnement doit être autorisé par l'établissement d'inscription. L'acquittement de la totalité du montant des droits d'inscription conditionne la délivrance du diplôme et de tout ou partie des crédits européens validés en vue de son obtention.

Par ailleurs, un décret étend les possibilités d'exonération des droits d'inscription des étudiants étrangers dans les établissements publics d'enseignement supérieur par le ministère des Affaires étrangères ou par le chef d'établissement suivant des critères fixés par le conseil d'administration.

Consulter :

  • l'arrêté du 19 avril 2019 relatif aux droits d'inscription dans les établissements publics d'enseignement supérieur relevant du ministère chargé de l'enseignement supérieur ;
  • le décret n° 2019-344 du 19 avril 2019 relatif aux modalités d'exonération des droits d'inscription des étudiants étrangers suivant une formation dans ces établissements ;
  • le décret n° 2019-345 du 19 avril 2019 relatif à la délivrance des diplômes nationaux en cas d'étalement du versement du montant des droits d'inscription.
Mise en ligne le 24 avril 2019
Bulletin officiel Enseignement supérieur, Recherche et Innovation n° 15 du 11 avril 2019

Cette circulaire définit les différentes formes de césure et les modalités de sa mise en œuvre dans les établissements publics d'enseignement supérieur dispensant de la formation initiale. Elle définit le rôle de ces établissements, notamment en matière d'accompagnement des étudiants ainsi que les champs de responsabilité de ces derniers.

Mise en ligne le 11 avril 2019

Personnels


Bulletin officiel de l'éducation nationale n° 15 du 11 avril 2019

Cette note de service définit les conditions et modalités de détachement et d'intégration dans les corps des inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux (IA-IPR) et des inspecteurs de l'éducation nationale (IEN). Elle précise la procédure de dépôt et d'instruction des candidatures au détachement et à l'intégration ainsi que le calendrier des opérations.

Mise en ligne le 11 avril 2019
Bulletin officiel de l'éducation nationale n° 15 du 11 avril 2019

Cette note de service précise les modalités de gestion académiques et ministérielles ainsi que le calendrier de la titularisation des personnels de direction recrutés par la voie des concours ou de la liste d'aptitude au 1er septembre 2018.

Mise en ligne le 11 avril 2019
Bulletin officiel de l'éducation nationale n° 15 du 11 avril 2019

Cette note de service précise les modalités de recrutement et de nomination des IEN sur ces postes au titre de la rentrée scolaire 2019-2020 (définition des caractéristiques des postes à profil ; modalités de l'entretien individuel ; proposition de nominations).

Mise en ligne le 11 avril 2019

Rapports officiels


Février 2019 
Inspection générale de l'éducation nationale (IGEN) ; Inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche (IGAENR)

Ce rapport fait le bilan du dispositif expérimental qui a été mis en place dans les académies à la rentrée 2018 pour faire évoluer la politique de GRH. Cette nouvelle logique de gestion des ressources humaines ambitionne de conseiller et suivre de manière individualisée les personnels enseignants, d'éducation, d'encadrement et techniques. Une attention particulière devra être portée à la formation et aux perspectives de carrière.

La mission d'inspection s'est attachée dans ce rapport à observer dans les académies les moyens humains mobilisés pour cette expérimentation et à appréhender le potentiel d'évolution. Elle souligne également les blocages, les points de vigilance et les éléments facilitateurs pour la mise en œuvre d'une GRH de proximité (maillage territorial, modalités d'organisation et de fonctionnement de ce nouveau service, formation et accompagnement des agents prenant en charge cette fonction, information des personnels sur le dispositif mis en place).

Consulter le rapport sur la GRH de proximité.

Mise en ligne le 1 avril 2019

Études et publications


Avril 2019 
Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), Note d'information n° 19.12

Cette étude porte sur les diplômés d'un baccalauréat professionnel obtenu en 2014, 2015 ou 2016 et qui ont poursuivi des études, que ce soit dans le supérieur ou hors supérieur. Elle montre :

  • que 4 bacheliers professionnels sur 6 ont eu un parcours scolaire sans retard ;
  • que plus d'un bachelier professionnel sur 10 s'oriente vers une formation de niveau V (CAP, mention complémentaire, BEP, diplôme d'État) ;
  • qu'un bachelier professionnel sur deux poursuit des études supérieures, dont la majorité en section de techniciens supérieurs (STS). Dans cette section, la moitié des bacheliers obtient son diplôme en 2 ans. Les abandons y sont aussi moins fréquents qu'en licence.

Par ailleurs, le parcours scolaire et la mention obtenue au baccalauréat sont déterminants dans la poursuite d'études et la réussite de ces bacheliers.

Consulter la note d'information n° 19.12.

Mise en ligne le 25 avril 2019
Avril 2019 
France stratégie, Clément Dherbécourt

Depuis 2013, l'enseignement primaire public a fait l'objet de nombreuses mesures visant à renforcer les moyens accordés à l'école primaire et à réduire le poids des déterminismes sociaux sur les résultats scolaires. Cette note décrit la façon dont ces réformes, notamment celle de l'éducation prioritaire, se sont traduites concrètement sur les territoires défavorisés.

Elle analyse notamment l'ajustement du label des écoles (REP, REP+, hors éducation prioritaire) aux caractéristiques sociales des quartiers dans lesquels elles se situent ainsi que les moyens en enseignants qui y sont alloués. Elle montre que la création des REP et la refonte de la carte de l'éducation prioritaire en 2015 ont permis de mieux cibler les élèves des territoires les plus défavorisés. Malgré cela, des écoles "orphelines" existent dans la quasi-totalité des académies. À l'inverse, de nombreuses écoles "embarquées" (rattachées à l'éducation prioritaire) ne sont pas situées dans les quartiers les plus défavorisés. Par ailleurs, la labellisation ne garantit pas un surcroît de moyens.

Dans la perspective d'une nouvelle carte de l'éducation prioritaire prévue en 2020, l'auteur propose d'affiner le ciblage des écoles défavorisées et de rendre plus transparente l'allocation des moyens.

Consulter la note d'analyse sur les écoles primaires.

Mise en ligne le 25 avril 2019
Avril 2019 
Conseil national d'évaluation du système scolaire (Cnesco)

Cet ensemble de ressources fait suite à la conférence de consensus tenue en mars dernier sous la présidence de Dominique Macaire, professeure des universités en didactique des langues à l'université de Lorraine, et Daniel Gaonac'h, professeur émérite de psychologie cognitive à l'université de Poitiers. Il comprend :

  • 4 rapports scientifiques sur les acquis des élèves, les langues dès le plus jeune âge, l'apprentissage et l'enseignement des langues ;
  • les notes, diaporamas et vidéos des interventions des experts de la conférence ;
  • les recommandations du jury de la conférence. Ces dernières sont construites autour de 4 axes :
    • la progressivité des apprentissages ;
    • une évaluation tournée vers "un droit à l'erreur" et les compétences réelles des élèves ;
    • l'augmentation de l'exposition des élèves aux langues ;
    • un meilleur accompagnement des enseignants.

Consulter le dossier sur l'enseignement des langues vivantes étrangères.

Mise en ligne le 11 avril 2019
Mars 2019 
Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse (MENJ)

Le code de l'éducation dans ses articles L321-4 et L332-4 dispose que "des aménagements appropriés sont prévus au profit des élèves intellectuellement précoces ou manifestant des aptitudes particulières, afin de leur permettre de développer pleinement leurs potentialités".

Ce vademecum apporte des éléments de compréhension et des pistes d'actions pour aider au repérage des EHP, aménager et adapter leur cursus scolaire. Il définit le rôle des acteurs de la scolarisation et de l'accompagnement de ces élèves.

D'autres ressources pour la personnalisation des parcours des EHP sont également proposées (dossiers réalisés par les académies ; questionnaire d'aide à la décision d'ajustement du parcours scolaire).
Consulter les ressources pour la scolarisation des EHP.

Mise en ligne le 10 avril 2019
Mars 2019 
Éduscol

L'enquête nationale 2018 fournit un certain nombre d'indicateurs qualitatifs sur l'usage des ENT et suit leur évolution depuis les deux dernières années. Les résultats montrent notamment que :

  • l'usage quotidien de l'ENT est maintenant ancré dans la vie des établissements pour tous les profils d'utilisateurs ;
  • l'ENT contribue au rapprochement entre les familles et la direction de l'établissement.

Le rapport identifie également certains axes d'amélioration :

  • le débit internet à l'intérieur des établissements et l'ergonomie de l'ENT sont les freins les plus fréquemment cités ;
  • un tiers des enseignants déclarent que les ENT n'ont pas encore fait émerger de pratiques collaboratives entre professeurs ;
  • l'impact de l'ENT sur l'organisation du travail personnel des élèves est mitigé, avec environ 50 % d'opinions positives chez les enseignants comme chez les élèves ;
  • l'accès aux ressources pédagogiques est en progression pour les élèves et les enseignants mais le  décalage persiste avec les chefs d'établissement qui sont beaucoup plus nombreux à les déclarer accessibles.

Consulter le rapport d'enquête 2018 d'EVALuENT (pdf 1,8 Mo).

Mise en ligne le 8 avril 2019
Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE)

Cette publication vise à alimenter la réflexion stratégique à long terme sur l'éducation. Elle examine une série de grandes tendances économiques, sociales, démographiques et technologiques et questionne leur impact sur l'éducation.

Ces tendances sont articulées autour des grandes entrées suivantes :

  • le déplacement du centre de gravité mondial ;
  • la chose publique ;
  • la sécurité dans un monde exposé ;
  • vivre mieux, vivre plus longtemps ;
  • les cultures modernes.

Chaque chapitre se termine par une série d'hypothèses plausibles sur la façon dont ces tendances pourraient évoluer.

Consulter les grandes mutations qui transforment l'éducation.

Mise en ligne le 8 avril 2019
Mars 2019 
Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), Note d'information n° 19.09

Avec son cadre stratégique dans les domaines de l'éducation et de la formation ("Éducation et formation 2020"), l'Union européenne (UE) s'est fixée sept objectifs.

Selon le dernier rapport de suivi paru en octobre 2018, un seul objectif est atteint au niveau de l'UE.
La France a quant à elle atteint quatre objectifs communautaires :

  • la part de sorties précoces de l'éducation et de la formation, pour laquelle l'objectif est fixé à 10 %, s'élève à 8,9 % en France ;
  • la proportion de diplômés de l'enseignement supérieur atteint en France 44,3 % et dépasse ainsi l'objectif défini à 40 % ;
  • la totalité des jeunes enfants en France participe aux dispositifs d'éducation et d'accueil, tandis que l'objectif commun vise un taux de scolarisation de 95 % des enfants de 4 ans ;
  • avec 18,7 % d'adultes qui participent à la formation tout au long de la vie, la France dépasse l'objectif commun (15 %).

Consulter la note d'information n° 19.09.

Mise en ligne le 1 avril 2019
Mars 2019 
Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), Note d'information n° 19.07

Les régions, départements et communes ont consacré 36,2 milliards d'euros à l'éducation, soit un peu moins d'un quart de la dépense intérieure d'éducation (DIE).

La contribution des communes et groupements de communes représente plus de la moitié de cette dépense, avec 18,7 milliards d'euros. Les départements ont quant à eux dépensé
6,8 milliards d'euros et 10,7 milliards d'euros ont été versés par les régions.

Cette note montre également l'évolution des dépenses des collectivités territoriales en matière d'éducation : après une croissance importante consécutive aux lois de décentralisation, leurs dépenses dans ce domaine sont plus stables depuis 2009.

Consulter la note d'information n° 19.07.

Mise en ligne le 1 avril 2019
Mars 2019 
Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), Note d'information n° 19.05 et n° 19.06

Ces prévisions montrent que :

  • la baisse des effectifs devrait se poursuivre dans le premier degré. Ces prévisions tiennent compte de l'abaissement de l'âge de l'instruction obligatoire, qui passera de 6 à 3 ans à la rentrée 2019. Malgré la hausse prévue du taux de scolarisation de 3 à 5 ans, la baisse se poursuivra à la fois dans le niveau pré-élémentaire et dans le niveau élémentaire ;
  • les effectifs de l'ensemble du second degré vont augmenter entre 2019 et 2023 avec environ
    30 000 élèves supplémentaires attendus à chaque rentrée. La DEPP prévoit une forte augmentation des effectifs en collège en 2019 (35 700 élèves supplémentaires) qui se poursuivra en 2020 à un rythme sensiblement moins soutenu. Les effectifs des lycées professionnels, tout comme des lycées d'enseignements généraux et technologiques, devraient être relativement stables les deux prochaines rentrées (2019 et 2020).

Ces prévisions résultent essentiellement des évolutions démographiques.

Consulter :



Mise en ligne le 1 avril 2019

Travaux de recherche


Mars 2019 
Centre de recherche en éducation de Nantes, Recherches en éducation n° 36

La question des frontières est une question d'actualité : cette demande de frontières, politiques, nationales ou culturelles semble en effet réapparaître dans un monde pourtant toujours plus ouvert. En éducation, la question des frontières est également vive : l'École doit-elle être ouverte sur le monde et ses enjeux, ou un lieu clos et protégé ? Comment l'éducation, par essence "sans frontières", peut-elle ou doit-elle répondre à cette problématique ?

Ces questions sont abordées dans ce numéro thématique de manière plurielle : protection de la spécificité de l'École comme lieu intermédiaire, protection de l'enfance et de la construction du sujet, relations entre cultures. Il s'agit dans ce dossier, issu d'un colloque de la Sofphied (Société francophone de philosophie de l'éducation) de saisir les questions politiques et éthiques posées par l'idée de frontière(s) en éducation, les frontières étant comprises non comme des barrières, mais comme des seuils et des lieux de passages.

Consulter :

Mise en ligne le 4 avril 2019

Imprimer la pageHaut de page

À voir sur le site



Administration française Institut des hautes études de l'éducation et de la formation
Téléport 2 - BP 72000 - Bd des Frères Lumière - 86963 Futuroscope Chasseneuil Cedex - France - Tel +33 (0)5 49 49 25 00