Logos ministère de l'Éducation nationale et du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation Logo du ministère de l'Éducation nationale Logo du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation
Logo de l'École supérieure de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche (ESENESR)
La formation des cadres et des personnels ATSSRSS Icône du flux RSS de l'ESENESRPodcast Icône du flux podcast de l'ESENESR



Rechercher dans :


Vous êtes ici : Accueil > Ressources par thème > Priorités nationales > Décrochage scolaire > L'innovation au service de la lutte contre le décrochage

L'innovation au service de la lutte contre le décrochage

Pour participer au plan de lutte contre le décrochage scolaire, l'une des solutions envisagées peut être l'innovation.


Vous avez dit innover ?

Ce qu'évoque le mot INNOVER, très souvent utilisé dans nos professions :

  • un moyen de lutter contre le décrochage scolaire, pour faire en sorte que chaque élève de la classe, de l'école, du collège ou du lycée trouve une motivation suffisante pour venir dans l'établissement et trouver du sens dans les apprentissages ;
  • de l'invention : innover, est-ce inventer ? Cela peut l'être, mais c'est surtout adapter l'école au public qu'elle accueille. Innover, c'est avoir des pratiques originales à l'endroit où on se trouve. On ne peut pas inventer chaque jour. On peut s'inspirer de ce qui a été tenté par d'autres collègues, ailleurs ;
  • du changement : innover, finalement, c'est changer, c'est faire ce que l'on ne faisait pas.

Et si innover pour lutter contre le décrochage consistait à lutter contre la violence institutionnelle que nous générons et qui peut avoir des effets néfastes sur certains de nos élèves les plus fragiles ? Par exemple, pourquoi parler de faute d'orthographe quand il s'agit d'une simple erreur ? Redonner un statut à l'erreur et s'en servir pour comprendre l'origine d'une difficulté, n'est-ce pas lutter contre le décrochage ? Ce n'est pas se tromper qui est grave, c'est de ne rien faire pour y remédier.

Innover cela peut passer par de la bienveillance, par des dispositifs qui permettent aux élèves de reprendre confiance grâce à un parcours aménagé et personnalisé, par des pratiques pédagogiques ressenties de façon moins violentes par les élèves, par l'instauration d'un climat de classe apaisant pour tous, par une appropriation différente des espaces scolaires, par une organisation différente des conditions de travail des élèves (îlots par exemple), etc.


L'innovation : un maillage au cœur du territoire

Bon nombre d'actions innovantes sont expérimentées ici ou là sur le territoire. Un maillage par académie des conseillers académiques en recherche et développement, innovation et expérimentation (CARDIE) permet de recenser les différents projets, de les accompagner. Des appels à candidature permettent un accompagnement personnalisé des projets, que ce soit au niveau de moyens et/ou de formations. L'innovation 2015, hexagone des pratiques est une cartographie des actions innovantes. Par le biais de courtes présentations audiovisuelles, cet outil cartographique permet de découvrir des actions innovantes mises en place dans les établissements scolaires.

Le département de la recherche et du développement, de l'innovation et de l'expérimentation de la direction générale de l'enseignement scolaire (DGESCO) pilote sur le territoire la politique ministérielle dans ce domaine. Le site "Expérithèque" d'Éduscol permet un accès à un ensemble de fiches actions proposées par les académies, afin de donner des idées aux équipes pédagogiques.

L'innovation au service de la lutte contre le décrochage scolaire

Des expérimentations et des dispositifs innovants peuvent être mis en place à différents niveaux (établissement, bassin, département, académie). Les vidéos présentent des exemples d'actions et de dispositifs, qui, à l'endroit où ils ont été mis en place, ont apporté quelques réponses et ont permis à des élèves de venir ou revenir à l'école pour y préparer leur avenir. Ces exemples concrets permettent d'alimenter la réflexion.


Projet "Apprenance"
département de la Drôme


11 min 40 sec

Intervenants par ordre d'apparition :

Sylvain JOLY, inspecteur de l'éducation nationale chargé de mission éducation prioritaire

Viviane HENRY, directrice académique
de la Drôme

Laurence BURG, inspectrice d'académie - inspectrice pédagogique régionale (IA-IPR) - département de la Drôme

Serge BESSEDE, directeur d'école
à Valence

Stéphanie ASTIER, enseignante, coordonatrice de réseau de réussite scolaire (RRS)


DIAPO : dispositif individualisé
d'accompagnement pour l'orientation
collège Les Puteaux
académie de Versailles

4 min 23 sec

Intervenants par ordre d'apparition :

Amanda, élève de 3e
collège Les Bouvets - Puteaux

Amin, élève
collège Les Bouvets - Puteaux

Katell LE METAYER, médiatrice éducative
conseil général des Hauts-de-Seine

Michel COLLASSON, professeur principal
collège Les Bouvets - Puteaux

Laurent ABECASSIS,
chef d'établissement
académie de Versailles


Projet ECLORE : école, collège, lycée
pour l'orientation
et la réussite de l'élève

4 min 12 sec

Jacques MORET, recteur
de l'académie de Poitiers


Différents projets pilotés
sur les territoires

5 min 21 sec

Intervenants par ordre d'apparition :

Philippe WUILLAMIER, directeur académique des Hauts-de-Seine

Patrice HERZECKE, chef du service académique d'information, d'insertion et d'orientation de Poitiers

Mise en ligne le 03/12/2015



Imprimer la pageHaut de page

Naviguez dans le dossier

 Présentation du dossier Décrochage scolaire

 Le décrochage c'est quoi ?

 Historique

 Enjeux

 Mobiliser les ressources des premier et second degrés

 Acteurs, partenaires et territoires


À télécharger

À voir sur le web

  • Ma seconde chance, site de l'Office national d'information sur les enseignements et les professions (ONISEP)




Conférences

De l'école à l'emploi : le parcours individuel d'orientation professionnelle

  • Nicolas TORRES, adjoint à la cheffe du bureau de l'orientation et de l'insertion professionnelle, ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, direction générale de l'enseignement scolaire, sous-direction du socle commun, de la personnalisation des parcours scolaires et de l'orientation ;
  • Xavier VINET, chef du service académique d'information et d'orientation, académie de Nantes, délégué régional de l'Office national d'information sur les enseignements et les professions (ONISEP) ;
  • Françoise LEFEBVRE, proviseure du lycée Marie Curie de Nogent-sur-Oise, académie d'Amiens, directrice du groupement d'établissements pour la formation continue (GRETA) Sud-Oise ;
  • Catherine BEUZIT, principale du collège Molière à Bouillé-Loretz dans les Deux-Sèvres, académie de Poitiers.

Avec les contributions enregistrées de :

  • Jean-Pierre BELLIER, inspecteur général de l'éducation nationale pour les établissements et la Vie Scolaire (IGEN-EVS), en charge de l'orientation et du décrochage scolaire ;
  • George ASSERAF, agrégé de sciences économiques, inspecteur général de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche, directeur de l'ONISEP ;
  • rencontre d'acteurs qui ont participé à l'action de remobilisation des jeunes en interruption de parcours de formation "Quelles solutions pour ma rentrée ?" qui a eu lieu le 22 septembre 2014 au centre d'information et d'orientation (CIO) de Poitiers. L'éducation nationale et ses partenaires organisent, en effet, régulièrement des rencontres sur l'emploi et la formation pour proposer des solutions concrètes aux jeunes de moins de 25 ans.

Animatrice : Sonia LEVERD, ingénieur de formation ESENESR.

Logo Conférences interactives


ESENESR/CNED - conférence interactive
8 octobre 2014
1 h 29 min 9 sec



Administration française École supérieure de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche
Téléport 2 - BP 72000 - Bd des Frères Lumière - 86963 Futuroscope Chasseneuil Cedex - France - Tel +33 (0)5 49 49 25 00

© 2013 ESENESR - Mentions légales - Contactez-nous