Logo du ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche
Logo de l'École supérieure de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche (ESENESR)
La formation des cadres et des personnels ATSSRSS Icône du flux RSS de l'ESENESRPodcast Icône du flux podcast de l'ESENESR



Rechercher dans :


2. Dispositifs pédagogiques concernant les lycéens



Individualisation et approfondissement pédagogiques (2)

Mise à jour : en cours d'actualisation -

La réforme du lycée, mise en œuvre depuis la rentrée 2010, est largement explicitée sur le site institutionnel "Nouveau lycée", où l'on peut notamment télécharger le document synthétique "Brochure d'informations utiles pour la rentrée 2011". Pour mener à bien cette réforme d'envergure, plusieurs dispositifs d'aide et d'accompagnement des élèves (accompagnement personnalisé, tutorat, stages passerelles, …) y sont évoqués.


N.B. : lorsqu'ils sont marqués d'un *, les dispositifs présentés dans cette fiche concernent également les collégiens.



  • A. Dispositifs de soutien ou d'aide individualisée pour tous les élèves


2.1. Accompagnement personnalisé

L'accompagnement personnalisé est un temps d'enseignement intégré à l'horaire de l'élève (2 heures hebdomadaires), qui s'organise autour de quatre activités principales : le soutien, l'approfondissement, l'aide à l'orientation et la méthodologie.

Distinct du face-à-face disciplinaire, il s'adresse à tous les élèves de tous les niveaux du lycée et du lycée professionnel (classes de seconde générale et technologique à compter de la rentrée 2010, classes de première à compter de la rentrée 2011 et  classes terminales à compter de la rentrée 2012), pour la majorité des filières.

L'équipe pédagogique en charge de l'accompagnement personnalisé définit son projet d'utilisation des deux heures hebdomadaires en fonction des besoins de chaque élève, et les enseignants assurent l'accompagnement personnalisé sur leur horaire-professeur.

Pour le lycée général et technologique, l'accompagnement personnalisé peut inclure du travail sur les compétences de base (notamment méthodologiques), des travaux interdisciplinaires,  la construction d'un parcours d'orientation. Il s'appuie sur les technologies de  l'information et de la communication. Toutes ces activités, sur l'ensemble du cycle du lycée, contribuent à une meilleure préparation à l'enseignement supérieur.

En lycée professionnel, l'accompagnement personnalisé s'adresse aux élèves selon leurs besoins et leurs projets personnels. Il peut s'agir de soutien, de positionnement individualisé, de tutorat, de modules de consolidation ou de tout autre mode de prise en charge pédagogique.


TEXTES OFFICIELS EN VIGUEUR
POUR ALLER PLUS LOIN

Code de l'éducation

Partie réglementaire : articles  R421-2 (autonomie des EPLE en matière pédagogique et éducative), R421-41-3 (compétences du conseil pédagogique), R421-44 (attributions du conseil des délégués pour la vie lycéenne), D333-2 (voies de formation dans les lycées).


Autres textes

  • Arrêté du 27 janvier 2010 modifié, relatif à l'organisation et aux horaires de la classe de seconde des lycées d'enseignement général et technique (LEGT) et des lycées d'enseignement général et technologique agricole (LEGTA) ;
  • arrêté du 27 janvier 2010 modifié, relatif à l'organisation et aux horaires des enseignements du cycle terminal des lycées, sanctionnés par le baccalauréat général.
  • arrêté du 10 février 2009 : enseignements dispensés dans les formations sous statut scolaire préparant au baccalauréat professionnel (art. 4).
  • circulaire n° 2010-38 du 16 mars 2010 : préparation de la rentrée 2010 ( § 2.3.1.) (pdf 1,9 Mo) ;
  • circulaire n° 2010-013 du 29 janvier 2010 : accompagnement personnalisé au lycée d'enseignement général et technologique (BO spécial n° 1 du 4 février 2010) (pdf 112 Ko).

                         


2.2. DIMA (Dispositif d'Initiation aux Métiers en Alternance)*

Ouvert dans les lycées professionnels (LP) ou les centres de formation d'apprentis (CFA), cette formule de pré-apprentissage est destinée aux jeunes de  plus  de 15 ans. Le jeune, sous statut scolaire, découvre un ou plusieurs métiers par une formation en alternance tout en poursuivant l'acquisition du socle commun de connaissances.


TEXTES OFFICIELS EN VIGUEUR POUR ALLER PLUS LOIN





2.3. PDMF (Parcours de Découverte des Métiers et des Formations)*

Depuis 2010, la généralisation à tous les niveaux du collège et du lycée du parcours de découverte des métiers et des formations est une démarche commune partagée au niveau européen.

Au lycée, il appartient au chef d'établissement d'organiser, en concertation avec le Centre d'Information et d'Orientation (CIO), l'entretien personnalisé d'orientation mis en place pour chaque élève dès la classe de première, et de l'intégrer dans le programme pluriannuel des actions retenues pour la mise en œuvre du PDMF, ainsi que dans le projet d'établissement. Il s'agit également d'initier la démarche d'orientation active dans ce niveau de classe afin de mieux préparer le projet post baccalauréat.

TEXTES OFFICIELS EN VIGUEUR POUR ALLER PLUS LOIN

Circulaire n° 2008-092 du 11 juillet 2008 : parcours de découverte des métiers et des formations (pdf 44 Ko).


2.4. PPCP (projet pluridisciplinaire à caractère professionnel) en lycée professionnel

Le PPCP est une modalité pédagogique qui permet, d'une part, de développer des compétences générales grâce à l'acquisition de méthodes de travail, au développement du travail en équipe, à la mise en œuvre de l'esprit de créativité, et d'autre part d'acquérir une partie des compétences du diplôme, dans toutes les disciplines (professionnelles comme d'enseignement général), par la mise en œuvre d'activités concrètes.

Selon les spécialités, l'horaire PPCP est de l'ordre de 180 h à 200 h pour le cycle de CAP.

"L'horaire PPCP est dû aux élèves. Il donne droit au doublement de la dotation horaire professeur sans condition de seuil et se répartit à égalité entre les disciplines d'enseignement général et celles d'enseignement professionnel. Pour chaque division, il appartient aux équipes pédagogiques, sous l'autorité du chef d'établissement, de définir précisément les heures attribuées à chaque discipline" (Éduscol).


TEXTES OFFICIELS EN VIGUEUR POUR ALLER PLUS LOIN

Consulter, sur le site Éduscol :


2.5. Sections internationales, européennes et binationales*

Les sections européennes ou de langues orientales de lycée ont pour vocation de proposer un enseignement ouvert sur les pays étrangers par l'apprentissage renforcé d'une langue étrangère, l'enseignement en langue étrangère d'une discipline non linguistique et la connaissance approfondie de la culture du pays de la section.

Aucune condition particulière n'est requise pour l'admission en section européenne ou de langue orientale, hormis une aptitude et une motivation pour l'apprentissage des langues.

L'établissement propose ce dispositif après acceptation de la commission "cartes des formations" de l'académie. Les contenus sont déclinés de façon différente selon qu'il s'agit d'un collège, d'un lycée général et technologique, ou d'un lycée professionnel.

L'offre de formation aux langues comporte également les sections binationales, conduisant à la double délivrance du baccalauréat général et du diplôme correspondant du pays partenaire. Ces dispositifs – l'Abibac, le Bachibac et l'Esabac – résultent d'accords passés respectivement avec l'Allemagne, l'Espagne et l'Italie. L'accès aux sections binationales est soumis à conditions.


TEXTES OFFICIELS EN VIGUEUR POUR ALLER PLUS LOIN

Code de l'éducation, partie réglementaire :

Autres textes :

Sur le site du ministère de l'éducation nationale :

Sur le site Éduscol :

Sur le site du CRDP d'Amiens, de nombreuses ressources.




2.6. Stages ponctuels

Dans le cadre de la réforme du lycée en cours, sont mis en place des stages passerelles pour changer d'orientation, ou de remise à niveau afin d'éviter le redoublement. Ces stages viennent s'ajouter à des dispositifs déjà existants, tels les stages de langue pour renforcer l'apprentissage oral, ou "l'école ouverte" pendant les vacances (ces derniers concernent également les collèges).

C'est une offre que les EPLE peuvent mettre en place dans le cadre du projet d'établissement.


TEXTES OFFICIELS EN VIGUEUR POUR ALLER PLUS LOIN


2.7. TPE (travaux personnels encadrés) en classe de première de lycée général

Les TPE fournissent aux élèves des classes de première le temps de mener un véritable travail, en partie collectif, qui va de la conception à la production achevée. Le carnet de bord individuel est la mémoire indispensable de leur itinéraire.

Les TPE doivent croiser au moins deux disciplines "pivots" de la série.

Les élèves peuvent envisager tout type de réalisation sur des supports divers, voire des expérimentations. Quelle que soit la production envisagée, la démarche doit impérativement comporter des phases de recherche et d'exploitation de documents.

L'évaluation doit porter sur l'ensemble du parcours et prendre en compte non seulement la production, mais aussi sa présentation écrite et orale devant des enseignants. La note obtenue compte dans le cadre des épreuves anticipées du baccalauréat avec coefficient 2, si elle est supérieure à 10.

Leur durée s'étale sur 18 semaines maximum à partir du début de l'année scolaire de première. Pour assurer cet enseignement, les établissements disposent d'une heure-année (2 heures-élèves inscrites dans l'emploi du temps de la classe pendant la durée du TPE, équivalant à 2 heures-professeur semestrielles par division). En série S à dominante "sciences de l'ingénieur", les TPE sont intégrés dans l'horaire de la discipline.

L'horaire TPE est inscrit dans l'emploi du temps des élèves.

Télécharger la fiche spécifique sur l'épreuve de TPE au baccalauréat (pdf 214 Ko).


TEXTES OFFICIELS EN VIGUEUR POUR ALLER PLUS LOIN


2.8. Tutorat

Mis en œuvre progressivement dès la rentrée 2010 pour la classe de seconde, il concerne tous les élèves des lycées généraux, technologiques et professionnels. Il est indemnisé.

Il est assuré sur la base du volontariat par des enseignants, dont les documentalistes, ou des conseillers principaux d'éducation.

Le tuteur aide le lycéen dans l'élaboration et la personnalisation de son parcours de formation et d'orientation sur la durée de sa scolarité et agit en coopération avec les autres membres de l'équipe éducative.

Il existe par ailleurs d'autres formes de tutorat : élève-élève et élève-adulte dans un cadre associatif.


TEXTES OFFICIELS EN VIGUEUR POUR ALLER PLUS LOIN



  • B. Dispositifs de personnalisation des parcours des élèves à besoins particuliers


2.9. CIPPA*

Dans le cadre de la mission générale d'insertion (MGI), les "CIPPA" (Cycles d'Insertion Professionnelle Par Alternance, qui se raréfient) s'adressent aux élèves de plus de 16 ans, déscolarisés ou en voie de déscolarisation, à travers la mise en place d'actions de remobilisation.

Celles-ci doivent permettre de renforcer les acquis pour réussir une formation qualifiante et une insertion ultérieure, soit par la voie scolaire, soit par un contrat d'apprentissage.

Elles se déclinent à travers quatre axes : le renforcement des connaissances, l'élaboration d'un projet personnel, un accompagnement individualisé et des stages en entreprise.

Les CIPPA sont généralement implantés en lycée professionnel, rarement en collège, les élèves restant sous la responsabilité du chef d'établissement.

Le projet pédagogique de cette structure doit être inscrit dans le projet d'établissement de l'EPLE.


TEXTES OFFICIELS EN VIGUEUR POUR ALLER PLUS LOIN
Circulaire n° 96-134 du 10 mai 1996 : mission générale d'insertion professionnelle des élèves (pdf 22 Ko).
         


2.10. Internats d'excellence*

Ce dispositif trouve sa source dans la dynamique "Espoir banlieues" lancée en février 2008.

Il fournit un cadre pédagogique et éducatif à des collégiens, des lycéens et des étudiants motivés, ne bénéficiant pas d'un environnement favorable pour réussir leurs études. Les élèves se voient ainsi proposer :

  • un accompagnement pédagogique et éducatif effectué par des personnels qualifiés,
  • des révisions de cours, des préparations aux devoirs, des activités sportives et culturelles organisées en fonction du projet de l'établissement d'accueil,
  • un accès aux nouvelles technologies.

Afin de coordonner ces actions, l'établissement d'accueil met en place un projet pédagogique dans lequel la dimension éducative et citoyenne occupe une place importante. Tout est fait pour que ces élèves aient un cadre favorable à leur réussite scolaire et à leur épanouissement personnel.

L'offre de places de ces internats entièrement dédiés à la réussite des élèves est complétée par des places labellisées "internat d'excellence", disponibles dans d'autres établissements répartis sur tout le territoire. Il s'agit, là aussi, de places réservées aux élèves de milieux défavorisés qui résident dans des quartiers relevant de la politique de la ville ou qui sont scolarisés dans des établissements de l'éducation prioritaire.


TEXTES OFFICIELS EN VIGUEUR POUR ALLER PLUS LOIN






2.11. Scolarisation des élèves en situation de handicap*

La scolarisation des élèves en situation de handicap relève des obligations et des missions confiées au service public de l'Éducation nationale.

Consulter la fiche spécifique sur leur scolarisation en milieu scolaire ordinaire.


2.12. ULIS (Unités Localisées pour l'Inclusion Scolaire, ex-UPI)*

Les ULIS accueillent des adolescents dont le handicap ne permet pas d'envisager une intégration individuelle continue dans une classe ordinaire mais pouvant bénéficier, dans le cadre d'un établissement scolaire, d'une forme ajustée d'intégration.

Consulter la fiche spécifique sur les ULIS.


Nos ressources sont mises à disposition sous un contrat Creative Commons, voir nos Mentions légales

Imprimer la pageHaut de page



Administration française École supérieure de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche
Téléport 2 - BP 72000 - Bd des Frères Lumière - 86963 Futuroscope Chasseneuil Cedex - France - Tel +33 (0)5 49 49 25 00

© 2013 ESENESR - Mentions légales - Contactez-nous