Logos ministère de l'Éducation nationale et du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation Logo du ministère de l'Éducation nationale Logo du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation
Logo de l'École supérieure de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche (ESENESR)
La formation des cadres et des personnels ATSSRSS Icône du flux RSS de l'ESENESRPodcast Icône du flux podcast de l'ESENESR



Rechercher dans :


Prise de fonctions du chef d'établissement



De la découverte du nouvel établissement à la lettre de mission

Dernière mise à jour : 8 juin 2017

De la réception de son arrêté de nomination à la prise de connaissance de sa lettre de mission, le chef d'établissement nouvellement affecté découvre l'EPLE, son fonctionnement et son environnement. Au terme de la période d'observation active et de diagnostic, il propose des objectifs et axes de progrès qu'il soumettra à son autorité de tutelle : inspecteur d'académie, directeur académique des services de l'éducation nationale (IA-DASEN) ou recteur. C'est à l'issue d'un échange avec cette autorité que sera rédigée sa lettre de mission.


  • 1. Les démarches préalables

N.B. : les pistes proposées ci-dessous ne sont ni exhaustives, ni hiérarchisées.


A - Rencontre avec le prédécesseur et le/les adjoint(s)

Avec le chef d'établissement et ses adjoints :

Il s'agit d'assurer la continuité du service public. Il est donc nécessaire de prendre connaissance de certaines informations et d'échanger sur les pratiques. Cela concerne :

  • la politique éducative et pédagogique de l'établissement ;
  • les dossiers et leur répartition entre le/les adjoint(s) et le chef d'établissement, ainsi que les lettres de délégation et de mission ;
  • les pratiques de l'équipe de direction ;
  • les informations importantes concernant certains personnels : santé, remarques à caractère confidentiel indispensables, autres remarques utiles ;
  • la situation des contrats : contrat unique d'insertion (CUI), assistant d'éducation (AED), accompagnants d'élèves en situation de handicap (AESH), etc. : en cours, à renouveler, les embauches à prévoir ;
  • la dotation globale horaire, l'enveloppe des indemnités pour missions particulières (IMP), la répartition des services, les emplois du temps et les services partagés ;
  • les relations avec les différents partenaires (institutionnels et autres), les conventions éventuelles et la place de l'établissement au sein du groupement d'établissements publics d'enseignement (GRETA) et les autres organisations en réseau ;
  • le bâtiment : état, travaux en cours ou à prévoir ;
  • le logement de fonction : dates de déménagement et des aménagements nécessaires (remise en état, par exemple) ;
  • tout autre point qui leur semble important.
  • budget en cours, état des finances, gestion des agents (organisation des services et fiches de postes), sécurité, travaux prévus et calendriers, gestion des voyages.

Avec le directeur adjoint chargé de la SEGPA (Section d'enseignement général et professionnel adapté) :

  • délégation confiée, organisation des enseignements, les élèves accueillis, projets pédagogiques, le devenir des élèves après la SEGPA.


B - Prise de connaissance

  • De l'organigramme de l'établissement ;
  • du tableau de bord de l'établissement : les différents indicateurs ;
  • du projet d'établissement, du contrat d'objectifs, de la convention avec la collectivité de rattachement, du règlement intérieur ;
  • de l'organisation de la rentrée des élèves (dates, déroulement de l'accueil...) ;
  • des projets en cours, et en particulier du projet TICE (technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement) et des outils en place ou à prévoir : site de l'établissement public local d'enseignement (EPLE), cahier de texte en ligne, espace numérique de travail (ENT) ;
  • des procès-verbaux du conseil d'administration, du rapport annuel de fonctionnement pédagogique ;
  • du budget, du compte financier, de la situation de la trésorerie ;
  • des contrats des CUI et AED (édition, signature, procès-verbal d'installation, mise à jour de l'application ASSED).


C - Rencontres en interne

Ces rencontres concernent les membres de la communauté éducative de l'établissement.

  • le directeur technique du GRETA ou le conseiller en formation continue, selon la situation de la formation continue dans l'établissement ;
  • le directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques, anciennement "chef de travaux" : délégation confiée, organisation des enseignements technologiques et/ou professionnels, élèves accueillis, projets pédagogiques, fonctionnement des ateliers, organisation des examens, objets confectionnés, devenir des élèves et suivi de l'insertion à N+1, N+2 (cf. circulaire n° 2016-137 du 11 octobre 2016 [pdf 262 Ko] : missions des directeurs délégués aux formations professionnelles et technologiques. Cf également la page de 2014 du site du ministère consacrée à l'évolution de ce métier) ;
  • le CPE (conseiller principal d'éducation) : projet de vie scolaire, gestion des personnels vie scolaire, représentants des instances des élèves, vie de la maison des lycéens ou du foyer des élèves, gestion des absences et retards, organisation des études surveillées, registre des punitions, des sanctions, des incivilités et des actes de violence, groupe de prévention du décrochage scolaire (GPDS - consulter à ce sujet la fiche Mission de lutte contre le décrochage scolaire), organisation pratique de la rentrée et des élections, formation des délégués (consulter la circulaire n° 2015-139 du 10 août 2015 : missions des conseillers principaux d'éducation).
    Une réunion de l'équipe vie scolaire ou des entretiens individuels portant sur les missions des personnels pourront être organisés ;
  • les personnels administratifs : horaires de travail, organisation de l'accueil du public, communication interne et externe, délégation et répartition des tâches, archivage des documents officiels ;
    • secrétaire de direction : registre des délibérations du conseil d'administration, gestion quotidienne des actes administratifs, gestion des dossiers des personnels, agenda du chef d'établissement, gestion du courrier et des documents réceptionnés ;
    • secrétaire de scolarité : gestion des dossiers des élèves, gestion des dossiers de bourse et des fonds sociaux, facturation de la restauration en relation avec l'intendance ;
  • les personnels de service (dont l'agent chef, s'il y a lieu) : fiches de poste, relations avec les élèves et les autres personnels, représentativité dans les instances, lien avec l'adjoint gestionnaire ;
  • le médecin scolaire et l'infirmier : suivi des élèves, permanence d'internat et d'externat, comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC), projets d'accueil individualisé (PAI), bilan annuel de fonctionnement de l'infirmerie, visites médicales dans le cadre des dérogations pour machines dangereuses, projets personnalisés de scolarisation (PPS) ;
  • l'enseignant référent pour le handicap : état des saisines MDPH (maison départementale des personnes handicapées), notifications, équipes de suivi à prévoir, projets personnalisés de scolarisation (PPS) ;
  • l'assistant social : permanence assurée, rôle dans le CESC, le GPDS, suivi des élèves, modalités de la gestion des fonds sociaux ;
  • les professeurs : assemblée générale de pré-rentrée, rencontres ultérieures : individuelles, par discipline, ... ;
  • le professeur documentaliste : politique documentaire en lien avec le projet d'établissement, organisation de l'ouverture du centre de documentation et d'information (CDI), collaboration avec les autres membres de la communauté éducative ;
  • le COP (conseiller d'orientation psychologue) : parcours Avenir et son calendrier, sorties des élèves avant la fin de scolarité, relations avec les professeurs principaux et mode de communication, horaires de présence ;
  • les personnels ayant une mission spécifique dans l'établissement : référent "décrochage", référent pour les usages pédagogiques numériques (RUPN), référent "culture", etc. ;
  • les représentants des personnels ;
  • les responsables de l'Amicale des personnels, si elle existe ;
  • les représentants de parents : rôle des parents à l'école, présence dans les conseils de classe et différentes instances de l'EPLE, organisation des élections des parents au conseil d'administration (CA) ;
  • tout coordonnateur ou responsable de dispositif existant dans l'établissement (dispositifs relais, accueil d'élèves relevant d'une unité localisée pour l'inclusion scolaire [ULIS], par exemple).


D - Rencontres institutionnelles

  • Le recteur d'académie et/ou l'IA-DASEN : selon les académies, des réunions d'accueil peuvent être organisées avec présentation des chefs de service. À défaut, un rendez-vous peut être sollicité. L'entretien a pour but de se présenter et peut porter sur le diagnostic réalisé ou en cours, les projets, l'offre de formation, les affectations ;
  • les inspecteurs d'académie - inspecteurs pédagogiques régionaux (IA-IPR) référents, les responsables de bassin d'éducation et de formation (BEF), les chefs d'établissement de secteur, les inspecteurs de l'éducation nationale : liaisons inter-cycles, conseil école - collège et réseaux de l'éducation prioritaire.


E - Partenaires extérieurs : après installation dans le poste

  • Le maire et/ou son adjoint chargé de l'enseignement : présentation, élèves accueillis, partenariats, projet éducatif local, dispositif de réussite éducative, questions de sécurité, appartenance éventuelle à un dispositif (exemple : quartier prioritaire) ;
  • les représentants des collectivités territoriales membres du conseil d'administration : échanges sur leur perception de l'établissement ;
  • les responsables du conseil départemental ou du conseil régional pour les EPLE : présentation, travaux en prévision, sécurité aux abords de l'établissement, agents territoriaux. De nombreuses collectivités sont à l'initiative de regroupements des chefs d'établissement prenant leurs fonctions ;
  • la maison de quartier, les associations locales : les partenariats existants, envisageables ;
  • le correspondant police ou gendarmerie : les modalités du partenariat ;
  • les correspondants locaux de la presse : présentation, communication sur la vie et les temps forts de l'établissement.


F - Visite des locaux

  • Évaluer l'état des lieux et les travaux à engager, prendre connaissance des recommandations de la dernière commission de sécurité, ainsi que de l'organigramme des clés (attribution des droits d'accès) ;
  • constater les capacités d'accueil et la présence de matériels pédagogiques dans chaque salle spécialisée, vérifier les aspects de sécurité et d'accessibilité.



  • 2. Le diagnostic

Le diagnostic est la première phase du dispositif d'évaluation du chef d'établissement. Il consiste à effectuer :

  • une analyse globale de l'établissement et de son fonctionnement (forces, faiblesses, contraintes, objectifs affichés et attendus, tendances d'évolution) ;
  • une définition d'axes de progrès pour l'établissement, avec la volonté de mettre en œuvre des actions, de développer des stratégies de pilotage à moyen terme, en essayant de définir quelques indicateurs de progression.

Ce n'est donc pas un simple état des lieux ou un constat qui présenterait les atouts, les points forts ou les difficultés d'un établissement. Le diagnostic suppose non seulement une phase d'analyse contextuelle des situations et des relations, mais également une réflexion stratégique et prospective.

Le chef d'établissement soumet ce diagnostic au recteur ou à l'IA-DASEN.

L'enjeu pour le chef d'établissement est de mieux connaître et comprendre l'établissement dont il a la responsabilité.

Ce diagnostic doit offrir des éléments à la construction et à la cohérence de la lettre de mission, du contrat d'objectifs et du projet d'établissement.


  • 3. La lettre de mission

À partir du diagnostic, le recteur établit une lettre de mission, par laquelle il fixe au chef d'établissement quelques objectifs d'actions avec des échéances intermédiaires, qui serviront de base à l'évaluation, à terme de trois ans. Cette lettre, établie par l'autorité académique, n'est pas un document de type contractuel.

La lettre de mission repose sur le diagnostic et les directions de travail identifiées lors de cette phase, sans qu'il y ait nécessairement recouvrement entre les axes retenus par le chef d'établissement et les objectifs fixés par le recteur.

Il revient en effet au recteur d'apprécier, de choisir, de hiérarchiser ou d'introduire de nouveaux objectifs liés à la politique académique, au fonctionnement de l'établissement ou à la dynamique du bassin de formation. C'est en cela que la lettre de mission, et plus largement le processus d'évaluation, constituent un moyen d'améliorer l'ensemble du pilotage du système éducatif, aussi bien au niveau de l'établissement qu'à celui de l'académie.

Sur la base du diagnostic de l'établissement et des objectifs de la lettre de mission, le chef d'établissement rédige donc la lettre de mission du/des adjoint(s), visée et signée par le recteur ou l'IA-DASEN, et qui comporte les domaines de délégation définis en concertation avec lui (eux).

C'est sur la base de la qualité de ses premières rencontres, de son attitude et de son positionnement, de ses premiers actes, que le nouveau chef d'établissement construit le socle de sa future autorité éducative. Il faut donc y accorder une grande attention.

La lettre de mission doit être finalisée dans les 4 mois qui suivent la prise de fonction (article 5 de l'arrêté du 7 août 2012, cf. rubrique des textes officiels).

C'est sur la base de ce document que sera conduit l'entretien professionnel prévu par l'article 1er de ce même arrêté, à l'issue d'une période de 3 ans.


Textes officiels en vigueur au 8 JUIN 2017

Se reporter à la partie du code de l'éducation qui traite de l'organisation et du fonctionnement des établissements publics locaux d'enseignement :

Titre II du Livre IV de la partie réglementaire.


Textes organisant la fonction de chef d'établissement


Pour aller plus loin

Sur les logements de fonction :

Ressource conçue pour la prise de fonction des adjoints, pouvant être utile pour une prise de fonction de chef :

  • sur le site de l'académie de Nancy-Metz, repères pour la prise de fonction (pdf 699 Ko) : document de mai 2012 réalisé à l'intention des personnels de direction lauréats de concours, lauréats de liste d'aptitude, bénéficiaires d'un détachement.

Ouverture à l'international


Boîte à outils
  • Fiche du Film annuel des personnels de direction utile à la prise de fonctions : Communication ;
  • exemples académiques :

Module d'autoformation

1. Conférences
a) En ligne sur notre site :

b) En ligne sur le site du réseau Canopé de l'académie de Dijon :


2. Dossier numérique de sensibilisation en ligne sur notre site :
"Communication professionnelle" (dossier ayant pour ambition de permettre un premier niveau de compréhension et d'analyse des situations de communication les plus courantes dans les métiers de l'encadrement, et proposant des ressources variées : clips vidéos et apports méthodologiques).

3. Sélection thématique mise à jour en juillet 2014, sur le thème "Le management des EPLE, quels leviers pour le chef d'établissement ?", en ligne sur le site Éducasources.



Nos ressources sont mises à disposition sous un contrat Creative Commons, voir nos Mentions légales

Imprimer la pageHaut de page

Participez !

Résultat de votre contribution.

Le film annuel - Réflexion collaborative

Conférences

Valeurs, éthique et déontologie - notions fondamentales

Philippe RAIMBAULT, professeur de droit public, directeur de l'Institut d'études politiques (IEP) de Toulouse


ESEN - Interview
19 novembre 2010
16 min 36 sec

Valeurs, éthique, déontologie et responsabilité des personnels d'encadrement

Philippe RAIMBAULT, professeur de droit public, directeur de l'Institut d'études politiques (IEP) de Toulouse


ESEN - Conférence
18 novembre 2010
1 h 6 min 42 sec

Exercer son autorité de chef d'établissement dans une perspective éducative

Bruno ROBBES, maître de conférences en sciences de l'éducation, université de Cergy Pontoise, IUFM de Versailles


ESEN
26 mai 2010
55 min 41 sec



Administration française École supérieure de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche
Téléport 2 - BP 72000 - Bd des Frères Lumière - 86963 Futuroscope Chasseneuil Cedex - France - Tel +33 (0)5 49 49 25 00

© 2013 ESENESR - Mentions légales - Contactez-nous