Logos ministère de l'Éducation nationale et du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation Logo du ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse Logo du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation
Logo de l'Institut des hautes études de l'éducation et de la formation (IH2EF)
En janvier 2019, l'ESENESR est devenue l'IH2EF : son site est en évolution



Rechercher dans :


Diplôme national du brevet (DNB)



L'organisation des examens nationaux dans les établissements du 2nd degré : un cadrage par les textes, une organisation rigoureuse et réactive

Dernière mise à jour : 10 janvier 2019


  • 1. Objectif et différentes séries

Délivré par un jury, le diplôme national du brevet (DNB) atteste l'acquisition de connaissances et de compétences au terme du collège. La validation de ce diplôme n'a pas d'incidence sur l'orientation et ne conditionne pas le passage en classe supérieure.

2 séries :

  • la série générale pour les élèves des classes de troisième générale de collège ;
  • la série professionnelle est souvent privilégiée par les élèves suivant une scolarité de 3e autre que générale de collège (maison familiale rurale (MFR), dispositif d'initiation aux métiers en alternance (DIMA), classes des sections d'enseignement adapté (SEGPA), unités locales pour inclusion scolaire (ULIS), unités pédagogiques pour élèves allophones arrivants (UPE2A) ou 3e "prépa pro").
    Les élèves des dispositifs ici mentionnés peuvent toutefois choisir de s'inscrire au DNB de la série générale.


  • 2. Inscriptions

Les élèves des classes de troisième des établissements publics et privés sous contrat ou les élèves de seconde sont inscrits par l'intermédiaire des chefs d'établissement (application CYCLADES), entre novembre et janvier.

Pour s'inscrire au diplôme national du brevet, les candidats non scolaires doivent contacter le service des examens et concours (départemental ou académique le cas échéant). Les registres d'inscription sont ouverts d'octobre à décembre (au plus tard janvier), selon le calendrier académique.
Un calendrier et des formulaires spécifiques sont souvent en vigueur pour les demandes d'aménagement d'épreuves.
Après clôture des inscriptions, tout changement dans la liste des candidats doit être signalé au service académique.


  • 3. Modalités d'attribution

Pour les candidats scolaires, l'obtention du diplôme national du brevet  est liée à la maîtrise du socle commun de connaissances, de compétences et de culture et aux résultats obtenus aux épreuves de l'examen terminal (quatre épreuves écrites et un oral). Les candidats individuels sont évalués par un examen unique qui se compose alors de cinq épreuves écrites.


1. Évaluation du socle

Les connaissances et compétences qui doivent être acquises à la fin du collège sont travaillées progressivement au cours des différents cycles et évaluées régulièrement par tous les enseignants dans le contexte de la matière enseignée, pendant l'accompagnement personnalisé, les enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) et les parcours éducatifs.

En fin de période (trimestre, semestre, année scolaire) et à la fin du cycle 4, un travail d'harmonisation est nécessaire pour dresser un bilan transversal car des compétences sont susceptibles d'être évaluées par plusieurs enseignants. Dans le bilan de fin de période ou de fin de cycle, les compétences sont classées suivant les indications du socle commun, en domaines et sous-domaines.

Les 8 composantes du socle pour lesquelles il est nécessaire de positionner les élèves pour le DNB sont :

  • D1-1 : comprendre, s'exprimer en utilisant la langue française à l'oral et à l'écrit ;
  • D1-2 : comprendre, s'exprimer en utilisant une langue étrangère et, le cas échéant, une langue régionale ;
  • D1-3 : comprendre, s'exprimer en utilisant les langages mathématiques, scientifiques et informatiques ;
  • D1-4 : comprendre, s'exprimer en utilisant les langages des arts et du corps ;
  • D2 : les méthodes et outils pour apprendre ;
  • D3 : la formation de la personne et du citoyen ;
  • D4 : les systèmes naturels et les systèmes techniques ;
  • D5 : les représentations du monde et l'activité humaine.

Un nombre de points est attribué en fonction du niveau de positionnement dans chacun des domaines du socle. Ces points sont additionnés :

  • maîtrise insuffisante (10 points) ;
  • maîtrise fragile (25 points) ;
  • maîtrise satisfaisante (40 points) ;
  • très bonne maîtrise (50 points).

Remarque :

Les élèves qui ont suivi un enseignement de complément peuvent bénéficier de points supplémentaires en fonction du niveau atteint dans la matière (niveau apprécié par l'enseignant ayant eu en charge cet enseignement) :

10 points si les objectifs d'apprentissage du cycle sont atteints ;

20 points s'ils sont dépassés.

La maîtrise du socle est donc au total évaluée sur 400 ou 420 points en cas d'enseignement de complément.

À la fin du cycle 4, le bilan de fin de cycle (validé lors du dernier conseil de classe de 3e), est pris en compte pour le DNB via le livret scolaire unique (LSU).


2. Épreuves de l'examen de fin de scolarité obligatoire - fin du cycle 4

Les épreuves se déroulent en fin d'année de troisième. Elles représentent une modalité complémentaire de l'évaluation du niveau de maîtrise du socle commun de connaissance, de compétences et de culture.
Ces épreuves "terminales", composées de 4 épreuves écrites et une épreuve orale, permettent d'obtenir jusqu'à 400 points.

2.1. Épreuves des candidats scolarisés en 3e


Les épreuves écrites de fin d'année portent sur :

  • le français (3h) : explication de documents et d'un extrait de texte littéraire + dictée + grammaire + exercice de réécriture et de rédaction - noté sur 100 points ;
  • les mathématiques (2h) : exercices, dont certains assortis de tableaux ou de schémas, et dont un exercice informatique - noté sur 100 points ;
  • l'histoire et géographie (2h) : analyse de documents et de cartes - noté sur 50 points ;
  • les sciences (1h) (2 disciplines sur 3) : physique-chimie, sciences de la vie de la Terre et technologie - noté sur 50 points. Les deux disciplines évaluées sont choisies par tirage au sort au niveau national deux mois avant les épreuves.

Le total des points maximum aux épreuves écrites est donc de 300.

L'épreuve orale porte sur :

  • un exposé d'un projet conduit en histoire des arts, dans le cadre d'un enseignement pratique interdisciplinaire (EPI) ou d'un parcours éducatif ;
  • cet exposé est suivi d'un entretien avec le jury.

Si l'exposé est individuel, sa durée est de 15 minutes.
Si l'exposé est collectif, sa durée est de 25 minutes.

Le total des points maximum à cette épreuve est de 100.

  • maîtrise de l'expression orale : 50 points ;
  • maîtrise du sujet présenté : 50 points.

2.2. Situation des candidats bénéficiant d'une scolarité particulière

Candidats inscrits en sections internationales

Une organisation particulière est prévue pour les élèves des sections internationales et des établissements franco-allemands :

  • les mêmes épreuves écrites que les autres candidats ;
  • une épreuve orale d'histoire des arts passée en établissement comme les autres candidats ;
  • deux épreuves orales passées au sein de leur établissement et portant l'une dans la langue de la section ou l'allemand pour les établissements franco-allemands, l'autre dans la discipline non linguistique.

 Candidats des sections bilingues français - langue régionale

 Les candidats des sections bilingues français - langue régionale ont la possibilité de composer en français ou en langue régionale, lors de l'épreuve d'histoire-géographie-enseignement moral et civique.

Candidats de l'enseignement agricole

Les candidats des classes de troisième de l'enseignement agricole se présentent à la série professionnelle du diplôme national du brevet.

2.3. Situation des candidats individuels

 Pour les candidats individuels, le décompte des points prend en compte les résultats à un examen qui comporte cinq épreuves écrites obligatoires :

Les quatre épreuves écrites, communes à l'ensemble des candidats, portant sur les programmes de français, de mathématiques, d'histoire et géographie et d'enseignement moral et civique, de sciences (physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre, technologie).

La répartition des points est la même que pour les candidats scolaires.

Une épreuve écrite qui porte sur le programme de langue vivante étrangère choisie par le candidat.

L'épreuve est évaluée sur 100 points :

  • première partie : évaluation de la compréhension d'un texte écrit - noté sur 50 points ;
  • deuxième partie : évaluation de l'expression écrite - noté sur 50 points.

NB: il n'y a pas d'épreuve orale pour les candidats individuels.

  • 4. Attribution du DNB

Pour les candidats scolaires, le diplôme national du brevet est attribué quand le total des points est supérieur ou égal à 400 en cumulant les points obtenus à l'évaluation du socle et ceux obtenus lors de l'examen final.

Pour les candidats individuels, le diplôme national du brevet est attribué quand le total des points est supérieur ou égal à 200.

Le ressort territorial du jury, fixé par le recteur d'académie, peut être académique, départemental ou commun à plusieurs départements (cf. article D332-19 du code de l'éducation).

Mentions


Des mentions sont octroyées aux candidats scolaires selon les conditions suivantes :

  • "assez bien" si le total des points est au moins égal 480 points ;
  • "bien" si le total est au moins égal à 560 points ;
  • "très bien" si le total est au moins égal à 640 points.

Des mentions sont octroyées aux candidats individuels dans les conditions suivantes :

  • "assez bien" si le total des points est au moins égal à 240 ;
  • "bien" si le total est au moins égal à 280 ;
  • "très bien" si le total est au moins égal à 320.

Consulter les éléments sur le brevet 2019 sur le site du ministère.

Une cérémonie républicaine de remise des diplômes est organisée à chaque rentrée pour les lauréats dans leur collège.

Textes officiels en vigueur au 10 JANVIER 2019

Code de l'éducation

Autres textes

  • Arrêté du 29 mars 2018 relatif à l'adaptation et à la dispense de certaines épreuves ou parties d'épreuves à l'examen du diplôme national du brevet et du certificat de formation générale pour les candidats présentant un handicap ou bénéficiant d'un plan d'accompagnement personnalisé ;
  • arrêté du 31 décembre 2015 (version modifiée) relatif aux modalités d'attribution du diplôme national du brevet ;
  • note de service n° 2016-090 du 22 juin 2016 (pdf 166 Ko) : instauration et organisation de la cérémonie républicaine de remise du diplôme national du brevet et du certificat de formation générale.

Consulter également les textes officiels de la fiche portail : organisation des examens nationaux dans les établissements du second degré.



Pour aller plus loin

 Pour ce qui concerne les candidats en situation de handicap :

  • l'essentiel sur les dispositions particulières et les conditions d'aménagement dont ils peuvent bénéficier, à consulter sur le site de l'ONISEP (Office national d'information sur les enseignements et les professions) ou sur la page "Organisation des examens de l'enseignement scolaire pour les candidats en situation de handicap" du site Éduscol.



Boîte à outils


  • Le livret scolaire unique (LSU) remplace le livret personnel de compétences à compter de la rentrée scolaire 2016. Cet outil recense les acquisitions des élèves du cours préparatoire (CP) à la fin de la scolarité obligatoire.
    Consulter sur Éduscol :


Nos ressources sont mises à disposition sous un contrat Creative Commons, voir nos Mentions légales

Imprimer la pageHaut de page



Administration française Institut des hautes études de l'éducation et de la formation
Téléport 2 - BP 72000 - Bd des Frères Lumière - 86963 Futuroscope Chasseneuil Cedex - France - Tel +33 (0)5 49 49 25 00