Logos ministère de l'Éducation nationale et du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation Logo du ministère de l'Éducation nationale Logo du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation
Logo de l'École supérieure de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche (ESENESR)
La formation des cadres et des personnels ATSS



Rechercher dans :


Groupe de prévention du décrochage scolaire (GPDS)



Dispositif interne à l'EPLE : un outil de repérage et de suivi des élèves décrocheurs ou en risque de décrochage

Dernière mise à jour : 10 octobre 2017

 La lutte contre l'absentéisme et le décrochage scolaire implique la mise en place d'une politique de prévention qui prenne en compte chaque élève. Elle s'inscrit dans la durée et se concrétise par une organisation clairement identifiée. Elle s'assure de l'accompagnement des personnels engagés dans les actions de prévention, elle en évalue les résultats.

Le groupe de prévention du décrochage scolaire ne peut fonctionner efficacement qu'avec une volonté affirmée de l'équipe éducative de s'engager dans cette mise en œuvre et doit être inscrite dans le projet d'établissement.

L'organisation, la composition, les méthodes de travail sont propres à chaque établissement, selon les objectifs fixés et la sensibilisation des équipes aux phénomènes du décrochage. Ces actions gagnent toujours à être coordonnées avec celles des dispositifs locaux d'insertion de la zone géographique, notamment les Permanences d'accueil, d'information et d'orientation (PAIO), les missions locales ou les missions de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS) et les réseaux "Formation Qualification Emploi" (FOQUALE).


  • Une veille attentive et permanente

Les établissements scolaires ont l'obligation d'assurer le suivi des élèves au cours de leur scolarité et dans l'année qui suit leur sortie.

Le groupe de prévention du décrochage est un dispositif interne mis en place sous la responsabilité et l'impulsion du chef d'établissement afin d'éviter toute sortie en cours de scolarité sans qu'un relais n'ait été pris.

Il vise à repérer les risques de rupture scolaire, à analyser collectivement les problématiques des élèves, à émettre des propositions d'actions dans les champs  pédagogique, éducatif, social, médical, voire d'orientation et d'insertion.

Son action gagnera à être étroitement liée à celle du comité d'éducation à la santé et à la citoyenneé (CESC), à l'intérieur comme à l'extérieur de l'établissement, avec les réseaux FOQUALE, les réseaux d'établissement, les structures susceptibles d'accueillir des jeunes décrocheurs ou les MLDS. Cette action devra également être conduite en liaison avec le psychologue de l'éducation nationale (PsyEN ex conseiller d'orientation psychologue) de l'établissement et son centre d'information et d'orientation (CIO) de rattachement.


  • Objectifs
  • Réduire le nombre de sorties prématurées et sans qualification du système scolaire ;
  • engager les personnels d'enseignement et d'éducation dans la prise en compte et l'accompagnement des élèves en voie de démobilisation et/ou de rupture scolaire ;
  • partager une expertise de la ou des problématique(s) spécifique(s) de chaque élève ;
  • proposer des solutions.


  • Composition de l'équipe
  • Un personnel de direction, pilote du dispositif ;
  • un(e) conseiller(e) principal(e) d'éducation (CPE), personne ressource ;
  • l'infirmier(ère) et/ou le médecin ;
  • le ou la psychologue  de l'éducation nationale (PsyEN) ;
  • l'assistant(e) de service social en faveur des élèves ;
  • un ou plusieurs professeurs ;
  • ponctuellement, d'autres personnels institutionnels : l'adjoint gestionnaire, des personnels administratifs, techniques, sociaux et de santé (ATSS), etc.

Peuvent parfois être invités les éducateurs, les acteurs des dispositifs de réussite éducative, les assistants sociaux de secteur, les acteurs du monde économique, etc.

Ce dispositif est inscrit dans le  projet d'établissement.

Dans certains établissements, un référent "décrochage scolaire" est désigné pour animer le groupe de prévention du décrochage scolaire dans le cadre des réseaux FOQUALE. Cette responsabilité fait l'objet d'une lettre de mission et de l'attribution d'une indemnité de mission particulière (IMP).



  • Modalités

a) Modalités d'action

  • Analyser les problématiques individuelles des élèves : cerner la nature des difficultés rencontrées et les croiser avec les indicateurs ;
  • apporter une aide rapide et personnalisée : rechercher des solutions internes ;
  • coordonner les actions : une personne ressource organise, diffuse et restitue l'information aux équipes pédagogiques, aux familles ou autres partenaires. Des outils spécifiques, comme SIECLE-SDO (système d'information pour les élèves de collèges, de lycées et pour les établissements - suivi de l'orientation, consulter à ce sujet la fiche Applications nationales liées à la scolarité), permettent de conserver une trace écrite des décisions et actions mises en œuvre pour chaque élève signalé. Ce document sert alors de support lors des réunions de la cellule de veille afin de suivre l'évolution de la prise en charge ;
  • coordonner le suivi des élèves et favoriser la mise en place de réunions éducatives : clarifier les missions de chacun, contractualiser, déterminer le calendrier des régulations, évaluer ;
  • identifier clairement toute absence en cours d'année : élaborer un bilan annuel afin d'évaluer les différentes actions mises en place ;
  • signaler systématiquement à la MLDS un élève sans affectation en fin d'année. Consulter la fiche MLDS – Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire ;
  • repérer les élèves dont le profil conviendrait à la classe-relais du secteur ;
  • évaluer l'intérêt d'un internat de la réussite ou même d'un internat relais s'il en existe dans l'académie ;
  • évaluer, éventuellement, la nécessité de préparer un dossier prépa-pro ou bien une entrée en EREA.

b) Principes déontologiques

L'équipe respecte des règles de confidentialité envers l'élève et sa famille, ainsi que les principes suivants :

  • nécessaire adhésion de l'élève et de sa famille aux actions proposées par l'équipe éducative ;
  • respect de l'autorité parentale : le groupe de prévention du décrochage scolaire est guidé par le souci de faciliter et de soutenir l'exercice de l'autorité parentale.

c) Modalités d'organisation

  • Élaboration d'un calendrier annuel dès la rentrée scolaire ;
  • travail préparatoire : diffusion aux personnels  d'une grille de repérage des élèves en voie de décrochage.

    Fonctionnement des réunions :

    1. présentation du travail préparatoire ;
    2. analyses ;
    3. solutions et suivi.


d) Compte rendu de l'activité

  • Saisie des décrocheurs dans le Système interministériel d'échange d'informations (SIEI), inclus dans l'application SIECLE ;
  • signalement des décrocheurs au référent  "décrochage scolaire" de l'établissement, s'il existe ;
  • établissement du rapport d'information sur l'absentéisme scolaire au conseil d'administration (rendu obligatoire par l'article 6 de la loi n° 2010-1127 du 28 septembre 2010). Ce rapport gagnera à s'accompagner d'un compte rendu d'activités du groupe de prévention du décrochage scolaire (GPDS). Outre la mise en valeur des actions de l'établissement, c'est une étape préparatoire à l'évaluation des actions mises en place cette année.


  • Évaluation

Effectuée par le ou la CPE en fin d'année :

  • évaluation du dispositif :
    • nombre de fiches de repérage communiquées ;
    • nombre d'élèves suivis par le GPDS ;

  • évaluation des effets attendus du GPDS :
    • nombre d'élèves suivis maintenus dans le système scolaire ;
    • nombre d'actions ayant abouti à un résultat positif (amélioration des performances scolaires, mobilisation positive de l'élève, réduction du taux d'absentéisme ou d'incidents vie scolaire).
Textes officiels en vigueur au 10 OCTOBRE 2017


Absentéisme et/ou décrochage scolaire

• Code de l'éducation

  • Article L131-8 (obligation scolaire - défaut d'assiduité) ;
  • article L313-7 (obligation de transmission des coordonnées des jeunes qui ne sont plus inscrits dans un cycle de formation) ;
  • article L313-8 (service public de l'orientation tout au long de la vie, entretien de réorientation des jeunes sortis sans diplôme) ;
  • articles D122-3-1 à 8 (mission de formation des sortants du système éducatif).


• Autres textes 


Pour aller plus loin


Ouverture à l'international



Boîte à outils
  • "L'Atlas académique des risques sociaux d'échec scolaire : l'exemple du décrochage" publié par le centre d'études et de recherches sur les qualifications (CEREQ) et la direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) présente des portraits d'académies avec des cartes très détaillées et plusieurs types de difficultés sociales répertoriées ;
  • présentation du service numérique de l'office national d'information sur les enseignements et les professions (Onisep) intitulé "masecondechance", destiné à l'information, l'orientation et l'accompagnement en ligne des décrocheurs ;
  • clarté et simplicité de la page intitulée "Quelques chiffres et définition clés sur le décrochage scolaire" sur le site de Pôle emploi ;
  • exemples d'outils de repérage et de suivi (N.B. : certains outils présentés ci-dessous ne sont pas à jour des nouvelles dénominations de certains dispositifs [FOQUALE, MLDS etc.] et contiennent peut-être d'anciens sigles [MGI, GAIN, ...], mais les méthodes et dispositifs présentés restent pertinents pour inspirer des actions qu'il faudra alors mettre au goût du jour) :






Nos ressources sont mises à disposition sous un contrat Creative Commons, voir nos Mentions légales

Imprimer la pageHaut de page



Administration française École supérieure de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche
Téléport 2 - BP 72000 - Bd des Frères Lumière - 86963 Futuroscope Chasseneuil Cedex - France - Tel +33 (0)5 49 49 25 00